Menu Crédit immobilier

Les taux immobiliers passent en mode été

maison avec belle piscine

Début juillet, les taux de prêt immobilier restent stables mais de belles décotes peuvent être obtenues selon les dossiers. Les banques maintiennent en effet des conditions de financement exceptionnelles pour les emprunteurs cet été. Nous faisons le point sur le niveau des taux d’emprunt et le moral des acquéreurs.

76% des acquéreurs estiment que les taux d’intérêt sont attractifs, constate le dernier Observatoire du moral immobilier du portail d’annonces Logic-immo. Pour 73% des sondés c’est même le bon moment pour acheter !

Le niveau des taux exceptionnellement bas maintient le niveau élevé de la demande et joue sur la motivation des futurs acquéreurs

Maël Bernier, Directrice de la communication de Meilleurtaux.

ImportantEt ils ont raison d'être optimistes puisque les taux de prêt immobilier affichent en moyenne : 1,40% sur 15 ans, 1,60% sur 20 ans et 1,84% sur 25 ans.

Il s’agit de taux affichés, en comparant les établissements avec un courtier immobilier et en négociant vous pourrez obtenir un taux inférieur.

Les banques pratiquent un régime de décotes de manière quasi-systématique et les taux obtenus sont le plus souvent nettement inférieurs aux taux moyens y compris pour des dossiers sans apport, notamment dans les régions où le marché n’est pas ultra-dynamique

Maël Bernier.

Des prix élevés, des taux faibles et des acquéreurs pressés en zone tendue

Conscients que les taux pourraient remonter bientôt, les acquéreurs foncent pour concrétiser leur projet immobilier. Toutefois, certains se montrent attentistes en raison de prix élevés. Au point même de signer le compromis et de se rétracter ensuite.

En zone tendue, le taux de rétractation est proche de 20%. Les acquéreurs sont dans l’urgence signent le compromis et réfléchissent après

observe Stéphane Moquet, Délégué Général du réseau d’agences immobilières Orpi.

59% des acheteurs estiment d’ailleurs que les prix sont décolérés de la réalité.

La psychologie et les motivations des acquéreurs varient selon le type de bien convoité

infographie Logic-immo motivation des acquéreurs

Alors que les acquéreurs dans l’ancien sont sélectifs et assez "détendus", ceux qui convoitent des biens dans le neuf sont "anxieux" et plutôt pressés puisqu’ils craignent de voir les prix encore augmenter… Ce qui, avec une possible progression des taux, réduirait leur pouvoir d’achat immobilier. Le prix moyen dans le neuf atteint 4 112 euros/m²  contre  2 469 euros/m² dans l'ancien, relève le baromètre LPI-SeLoger.

Le ratio de près de deux acheteurs pour un vendeur se confirme, laissant présager des tensions dans les mois à venir. Les acquéreurs ressentent ces tensions et le scénario d’une augmentation des prix leur semble de plus en plus probable

Stéphanie Pécault, Responsable études chez Logic-Immo et porte parole de l’Observatoire du Moral Immobilier.

Pour conclure, l’année 2018 devrait tout de même être une belle année pour l’immobilier avec à fin juin plus de 950 000 transactions sur les 12 derniers mois selon la FNAIM.

Du côté des taux d’emprunt, même constat. Selon nos estimations, ils devraient rester bas jusqu’à la fin de l’année ce qui permettra à de nombreux particuliers de se financer à des taux record.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top