Des ONG réclament plus de subventions pour accélérer la rénovation énergétique des logements

rénovation immobiliere

Accroissement des subventions publiques, prêts à taux zéro... voici les souhaits exprimés par plusieurs ONG à l’État et aux banques. Le but est d'accélérer la rénovation énergétique des logements en France.

Pour atteindre son objectif de neutralité carbone dans le bâtiment à l'horizon 2050, la France doit en passer par la rénovation thermique de ses bâtiments existants. Si l'État a déjà mis en place des moyens financiers importants avec notamment le renforcement de la prime rénov’, une aide au financement de vos travaux de rénovation énergétique, plusieurs organisations de protection de l’environnement appellent à une action massive.

Dans un communiqué de presse publié lundi 7 novembre, la coalition Unlock, réunissant Agir pour le climat, Reclaim Finance, ou encore la Fondation Abbé Pierre, demande ainsi un accroissement des subventions publiques, une prise en charge intégrale pour les ménages les plus précaires et l’octroi de prêts à taux zéro (PTZ) garantis par la Banque centrale européenne. Le but : permettre à la France de « tenir ses objectifs » en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le montant total de ces aides se chiffre à 28 mille.

Quel taux pour votre projet ?

La France très en retard sur ses objectifs

La France devrait normalement rénover 700 000 logements de manière performante chaque année, un niveau jugé irréaliste par de nombreux acteurs. Pour remplir les objectifs il faudrait donc multiplier le rythme des rénovations globales par plus de quinze. Selon Unlock, les travaux de rénovation BBC, c’est-à-dire ceux respectant les seuils de consommation énergétique à ne pas dépasser (fixés à 50 kWhep/m2 par an), ne concernent que 45 000 logements, soit 0,14%.

Si la France est aussi en retard, la coalition estime que ce sont les systèmes de financement actuels qui ne sont pas assez incitatifs pour les ménages les plus modestes. En effet, bien que « l'Etat français consacre environ 5 milliards d'euros par an à la rénovation énergétique des logements, cette dépense publique ne parvient pas à stimuler la demande et à avoir un impact réel sur le taux de rénovation performante des logements ». La coalition juge que ces 5 milliards d'euros d'aide devraient servir « aux seules rénovations énergétiques performantes ».

Rénover les logements pour réduire les factures

D’autre part, « avec la crise mondiale de l’énergie et des températures de plus en plus extrêmes, des millions de ménages français craignent de ne plus être en capacité de payer leurs factures et s’inquiètent pour leur avenir », note Unlock. Si la hausse des prix de l'électricité et du gaz est pour le moment contenue grâce au bouclier tarifaire, l'énergie pèse lourd dans le budget des ménages français, puisqu’elle représente 8,9% de leurs dépenses selon l’Insee en septembre.

Aussi, d’après les estimations de la campagne Unlock, environ 12 millions de personnes se trouvent aujourd’hui en situation de précarité énergétique. Or, « une rénovation performante permettrait à un ménage d’économiser en moyenne 760 euros par an sur ses factures d’énergie s’il habite dans un appartement, 1 250 euros s’il habite dans une maison » pense-t-elle. De quoi faire d’une pierre deux coups en réduisant les factures pour les ménages et limiter les risques de tensions sur le réseau électrique cet hiver en diminuant la demande.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.