Prix de l'immobilier : fortes attentes des Français malgré le marché tendu !

modèle de maison et pièces

L’immobilier a la cote chez les Français. Malgré des prix en hausse, nombreux sont ceux qui comptent acheter un bien d’ici deux ans. Ils risquent toutefois de revoir leurs ambitions à la baisse pour respecter leur budget.

La pierre attire. Mais elle pourrait faire des déçus car elle coûte cher. Peut-être même plus que ce que les Français imaginent. Et surtout plus que ce qu’ils peuvent investir. En dépit de quelques signes de ralentissement, les prix de l'immobilier ont augmenté de 2,9 % entre le quatrième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022, selon les chiffres de l’Insee rapportés par le site d’information MoneyVox. Quant aux taux d’emprunt immobiliers sur 20 ans, ils sont passés en moyenne de 1,10% à 2,30% entre octobre 2021 et octobre 2022.

Pas de quoi donner le tournis aux ménages pour autant. 40% d’entre eux prévoient d’acheter un bien au cours des deux prochaines années, selon un sondage Ifop pour Bonnie, une plateforme en ligne d’achat de logements neufs. Parmi eux, 62% comptent acquérir leur résidence principale, alors que 26 % visent un investissement locatif et les autres une résidence secondaire. Et les futurs acquéreurs voient grand : 29% des personnes interrogées cherchent un logement de minimum 75 à 100 mètres carrés, 24% de 100 à 150 mètres carrés, et 6% envisagent même une surface dépassant les 150 mètres carrés.

Quel taux pour votre projet ?

Du rêve à la réalité, un pas de géant

Des rêves louables, mais il y a un hic : les prix. Selon les chiffres de la plateforme SeLoger, le prix moyen du mètre carré en France atteignait 3 249 euros en septembre. Soit environ 325 000 euros pour un bien de 100 mètres carrés. Alors que selon Laurent Callu, cofondateur de Bonnie, les Français seraient prêts à débourser “moins de 200 000 euros pour ce type de bien”, ce qui relève du “fantasme”, admet-il dans les colonnes des Echos. Et ce, même dans les villes les moins prisées par les acheteurs.

Heureusement, un certain nombre de futurs acheteurs sont lucides. Leur solution pour avoir des prix moins élevés ? Viser une ville de moins de 100 000 habitants, pour 78 % d’entre eux. Voire une commune de moins de 20 000 habitants pour 57 % des sondés. Une bonne idée, quand on sait que seuls 19% des 3 415 sondés ont une enveloppe qui dépasse 300 000 euros, révèle Bonnie. Quant à la majorité d'entre eux (51 %), ils disposent même d'un budget inférieur à 200 000 euros. De quoi acheter un logement de 61 mètres carrés en moyenne, d’après les données rappelées par le site MoneyVox.

On comprend ainsi mieux pourquoi, d’après le sondage, 19 % des futurs acquéreurs s'inquiètent de la remontée des taux de crédit immobilier,. Mais aussi pourquoi 11% des futurs acheteurs craignent d'avoir des difficultés à obtenir un crédit, surtout à l’heure où l’étau se resserre pour eux malgré la hausse du taux d’usure, le seuil maximum au-delà duquel une banque ne peut pas prêter.

Quel taux pour votre projet ?

L'avis Meilleurtaux sur l'évolution des taux immobilier


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.