Le marché immobilier à Toulouse, en pleine expansion ou en arrêt ?

visite immobilière toulouse

Le marché immobilier toulousain a connu un record d’activité en 2021 et reste attractif pour 2022. Autrement dit, les agences immobilières toulousaines tirent avantage d’une dynamique similaire en 2022. Cependant, quelques inquiétudes se font ressentir. Le marché immobilier reste attractif, néanmoins un ralentissement notable est attendu. Il affiche + 2,3 %, à 3 210 euros le mètre carré moyen.

Cela n’est pas arrivé depuis une décennie. De juillet 2021 à l'été 2022, plus de 15 000 appartements anciens ont été mis en vente en Haute-Garonne. La maison individuelle connaît la même dynamique, avec 12 500 maisons anciennes achetées sur la même durée. Depuis 2019, les coûts dans l'ancien sont en très forte croissance. Actuellement, le mètre carré affiché en Haute-Garonne est de 2 860 euros en moyenne. C'est la conséquence de la hausse annuelle affichée à 5 %, se substituant aux 6 % de l'exercice antérieur. Pourtant, l’inquiétude gagne peu à peu les promoteurs immobiliers, avec le taux d’usure comme principale préoccupation.

Quel taux pour votre projet ?

L’immobilier à Toulouse est en plein boom

Les ventes de maisons connaissent une augmentation malgré l’augmentation des prix. En Haute-Garonne, la progression est de 6,1 %, affichant un coût moyen à 275 800 euros. Pour Toulouse, il est à 382 000 euros. Balma se trouve en haut du palmarès avec 451 000 euros. Le coût moyen du mètre carré dans l'ancien (Toulouse) est de 3 210 euros.

Bien souvent, un prêt immobilier est la meilleure façon d’acquérir une maison.

Pour souscrire un crédit immobilier, il est conseillé de faire une simulation prêt immobilier.

D’un côté, c’est la meilleure façon de délimiter si le projet est réalisable ou non. D’un autre côté, l’emprunteur sait précisément le montant du crédit qui lui sera octroyé.

Selon les dires d’un agent immobilier du quartier Saint-Agne, Thomas Godard :

C'est la meilleure année en nombre de transactions et de chiffre d'affaires depuis qu'on a ouvert l'agence, il y a dix ans.

Thomas Godard

De son côté, le président de Booster Développement, Stéphane Rose, affirme :

Après le record d'activité de 2021, nos six agences toulousaines profitent de la même dynamique cette année. […]

Stéphane Rose

Après le premier confinement, la tendance tend vers les habitats avec extérieur (aujourd’hui rares). Cette rareté pousse les potentiels acheteurs à choisir les métropoles voisines dans le cadre d’un investissement immobilier.

Quel taux pour votre projet ?

Les agents immobiliers sont inquiets

Malgré une situation propice pour l’immobilier toulousain (une hausse annuelle de 10 000 habitants), certains signaux alarment néanmoins les professionnels. Le taux d'intérêt maximal constitue leur principale inquiétude. Il est la cause de refus de 40 à 45 % des dossiers. En raison du taux d'usure, bon nombre d’investisseurs peuvent donc être écartés. Il limite également le panel d’acquéreurs sur certains types d’habitats, en particulier les personnes âgées et les jeunes. Ces refus n'ont pas de réels impacts sur les prix aujourd’hui. Les retombées devraient toutefois se manifester d’ici 2023. Le contexte sera particulièrement difficile pour les primo-accédants, en raison de la hausse des taux, des passoires énergétiques, etc. Un autre motif d’inquiétude, c’est la pénurie dans le neuf à Toulouse, avec une diminution de 52 % de 2018 à 2022.

En outre, la crise énergétique, les problèmes liés au climat (été 2022) et la RT ont modifié le comportement des investisseurs. Via le nouveau Diagnostic de performance énergétique (DPE), ils excluent les habitats catégorisés G ou F. Les acquéreurs hésitent même à investir dans des logements classés E. La raison est qu’ils ne veulent pas réaliser de travaux lourds sur des surfaces réduites dans l’ancien.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.