67 Français sur 100 revendiquent la nécessité de nouvelles constructions immobilières

réunion de construction

Le marché de l’immobilier en France se résume par des prix en hausse et l’indisponibilité des biens. C’est ce qui ressort des enquêtes menées par la Fédération des promoteurs immobiliers de France. Les statistiques démontrent l’insatisfaction des citoyens français sur les thèmes mis en avant dans les discours pré-électoraux actuels.

Le sujet de l’accès à des résidences est primordial pour la plupart des Français, suite aux périodes pandémiques depuis 2020. Ce manque de logement étant une problématique impactant la vie quotidienne, des personnes sont contraintes de revivre avec leurs parents. Bon nombre d’entre eux aspirent à davantage de bâtiments disponibles à la location et/ou à la vente.

Selon les intéressés, les acteurs politiques en lice aux élections de cette année semblent s’en passer. Des informations parues le 3 mars dans le quotidien le Parisien retracent les données sur les avis des citoyens. Ces chiffres résument leurs réponses à la question du manque immobilier en France.

Quel taux pour votre projet ?

La difficulté du parcours pour trouver une habitation

D’après les sondages de la Fédération des promoteurs immobiliers de France, l’accès à un logement pose problème pour les Français. Les complications résident par rapport aux coûts des biens et à leur disponibilité. 82 % des enquêtés évoquent que cette problématique persiste depuis des années et 71 % pensent que ces difficultés risquent de s’empirer avec le temps.

Trouver un logement à acheter se fait désormais avec beaucoup de contraintes. C’est l’avis de 82 % des citoyens accédants (ou primo-accédants) de l’Hexagone. Cette situation est d’autant plus contraignante lorsque les acheteurs souhaitent obtenir un crédit immobilier pour réaliser leur souhait de devenir propriétaire. Quoique disposant du budget à allouer, ces futurs acquéreurs subissent le vide immobilier. Le cas des futurs locataires n’est pas non plus sans entrave. 88 % d’entre eux ont du mal à trouver une habitation à louer.

La question du logement boycottée dans les débats publics actuels

En ces périodes pré-électorales, les débats politiques multi-thèmes sont ouverts. Cependant, un sujet préoccupant pour la plupart des Français leur semble oublié par les interlocuteurs médiatiques. 50 % des personnes interviewées dans le cadre d’un sondage jugent un manque d’intérêt pour le marché des habitations. Bernard Sananès, directeur du cabinet d’études Elabe a confirmé que :

Le logement n’a pas la place qu’il mérite aux yeux des Français dans le débat.

Bernard Sananès

Et pourtant, tant pour la location que pour la vente, 41 % des individus demandés peinent à acquérir un bien. Dans le meilleur des cas, certains se contentent d’habiter dans des lieux qui ne leur conviennent pas. Ils représentent 33 % des enquêtés dans le cadre de cette étude. La suggestion principale de 67 % des interrogés se résume à une demande pour multiplier et promouvoir les nouvelles constructions.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.