Les apports exigés pour les crédits immobiliers ont pratiquement doublé en France

modèle de maison et piles de pièces

La situation en France risque de se traduire par des difficultés à accéder aux solutions de financement bancaire pour les consommateurs. En effet, il faut désormais avoir plus de 50 000 euros pour pouvoir emprunter en France. Certaines régions comme l’Île-de-France affichent même un montant bien plus élevé, qui va au-delà de 130 000 euros.

Les conditions d’octroi d’un crédit immobilier se durcissent davantage chez les banques françaises. Le resserrement se constate à travers la valeur de l’apport personnel qu’elles exigent des emprunteurs. D’après une plateforme de courtage, il a, à peu près, doublé en un an. Une progression d’environ 80 % a été relevée durant les 3 premiers mois de 2022 sur l’ensemble du territoire. Des écarts existent néanmoins entre les régions et les banques sont particulièrement regardantes dans certaines d’entre elles. Tel est le cas en Nouvelle-Aquitaine ou pour les Hauts-de-France affichant les plus fortes croissances annuelles. L’Île-de-France reste cependant en première position si on se réfère à la valeur de l’apport demandé.

Quel taux pour votre projet ?

Une hausse de 129 % en Nouvelle-Aquitaine

L’accès au crédit immobilier risque d’être encore plus difficile pour les ménages français. Les données relevées témoignent déjà de l’évolution incessante du taux prêt immobilier. À cela s’ajoute l’augmentation du montant de l’apport personnel exigé. Les résultats d’une étude publiés le 7 avril 2022 montrent qu’il a connu une croissance de 78 % en moyenne. Il s’agit de la progression enregistrée sur l’ensemble du territoire au cours du premier trimestre de l’année 2022. Et ce, en comparaison de la même période en 2021.

Le montant le plus élevé a été constaté en Île-de-France. Les clients qui souhaitent emprunter doivent disposer de 132 899 euros en moyenne dans cette région. À titre de comparaison, la somme exigée s’élevait à 85 985 euros en 2021. Elle a ainsi bondi de 54 % en un an, mais a doublé en deux ans.

La Nouvelle-Aquitaine et les Hauts de France sont les deux régions qui affichent la plus importante augmentation annuelle. Le montant de l’apport personnel a progressé de 129 % pour la première et de 105 % pour la seconde.

Le montant du crédit est de 217 900 euros en moyenne

Un consommateur qui souhaite obtenir un prêt bancaire doit posséder 56 449 euros en 2022 dans la Nouvelle Aquitaine. Autrement dit, il doit fournir 21,7 % du crédit. La somme demandée était pourtant de 24 606 euros il y a un an. Elle se situe à 46 473 euros dans les Hauts de France et représente 19,3 % du crédit. Elle était cependant à 22 638 euros un an auparavant dans cette région. Pour la région PACA (Provence Alpes Côte d’Azur), il faut disposer de 75 000 euros en moyenne. Cela équivaut à 24 % du crédit.

L’étude souligne que ces progressions sont dues à la conjoncture actuelle. Les banques prennent des précautions dans une situation où le coût de la vie tend à augmenter.

L’apport personnel demandé est ainsi de 52 594 euros en moyenne en France sur les trois premiers mois de 2022. Il était à 29 405 euros sur la même période il y a un an. Cela représente près de 20 % du prêt. La moyenne pour le montant du crédit souscrit se situe en revanche à 217 900 euros en 2022. Elle a connu un recul de 4 % puisqu’elle était à 226 791 euros en 2021.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.