Les opinions sont partagées sur l’application d’une mesure pour le gel des loyers en France

piles de pièces et maison en bois

Le gel des loyers est-il la solution pour faire face à l’inflation qui pèse sur les ménages actuellement ? Du côté des locataires, la réponse est claire : il faut contenir la hausse des loyers. Les propriétaires ne sont cependant pas du même avis, tenant compte des charges qui leur incombent. Les pouvoirs publics semblent partager leur position.

Aucune résolution n’a été prise pour l’heure. La situation se complique toutefois chez les ménages français qui doivent supporter le loyer parmi leurs charges mensuelles. Les pouvoirs publics semblent cependant ignorer les décisions à prendre pour l’instant. Des réunions ont eu lieu avec les acteurs concernés, mais aucune mesure n’en est sortie à ce jour. Pour les locataires, de nouvelles augmentations seraient difficiles à gérer. Un gel des loyers ne paraît pourtant pas approprié aux yeux des propriétaires. Comme le souligne notre porte-parole, ils subissent l’inflation au même titre que les autres Français. L’issue est donc méconnue entre ces positions qui divergent.

Quel taux pour votre projet ?

Les charges des propriétaires en hausse

Les associations de propriétaires attirent l’attention sur la situation et les charges que ces derniers doivent endosser. Elles citent notamment l’augmentation des taxes foncières, une évolution qui tend d’ailleurs à se poursuivre depuis quelques mois. Elles mettent également l’accent sur les dépenses liées aux travaux de rénovation énergétique. Certains d’entre eux sont en effet obligatoires.

Pour les propriétaires, ces frais justifient leur position quant à un éventuel gel des loyers. De plus, certains d’entre eux s’appuient sur ce qui constitue pour eux un complément de revenus. C’est par exemple le cas des retraités qui se servent du loyer pour assumer l’ensemble de leurs charges mensuelles. Les professionnels parlent aussi des ménages qui ont souscrit un prêt immobilier et qui doivent honorer les mensualités y afférentes. Il est d’ailleurs possible que le montant ait augmenté avec la progression du taux immobilier ces derniers mois.

Une augmentation de 25 à 30 euros

Une réunion a déjà eu lieu entre le ministère de l’Économie, le ministère de la Transition écologique et les acteurs concernés. Les représentants des HLM et les professionnels de l’immobilier notamment. Au cours des échanges, le ministre de l’Économie aurait fait part de sa position et rejette le gel des loyers. Et ce, malgré les appels lancés par les locataires.

Certains doivent actuellement payer 25 à 30 euros supplémentaires tous les mois. Une somme qui n’est pas dérisoire pour une partie des ménages français. D’ailleurs, ils soulignent qu’ une nouvelle révision sera difficile à supporter.

Au premier trimestre de 2022, l’indice de référence des loyers (IRL) a progressé de 2,48 %. Pour rappel, cet indicateur est utilisé pour la réévaluation du loyer en France chaque année. Le niveau atteint reste inférieur au taux de l’inflation. Ceci dit, l’Hexagone n’a plus connu une telle hausse depuis 2008.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.