Les offres se font rares sur le marché de la location immobilière alors que les demandes se multiplient

nouveaux acheteurs

Le marché de la location est sous tension en France. Le nombre de logements proposés a diminué selon la plateforme d’annonces immobilières Bien’Ici. Les demandes sont pourtant en hausse. Ce déséquilibre a des explications. L’une d’entre elles est liée à l’entrée en vigueur de la loi Climat et Résilience. Celle-ci interdit la location des passoires thermiques.

Les logements énergivores seront bientôt exclus du marché locatif dans l’Hexagone. Cette interdiction de location fait partie des réglementations instaurées par la loi Climat et Résilience. Son application a pourtant des répercussions selon les professionnels du secteur immobilier. Elle a en effet augmenté le nombre de biens mis en vente et réduit les offres de location. Résultat, il est d’autant plus difficile de trouver une habitation à louer en France. Ses effets sont accentués par l’évolution des conditions d’accès au crédit immobilier chez les banques. Pour beaucoup de ménages, la location est une alternative à défaut de pouvoir acquérir la propriété souhaitée.

Quel taux pour votre projet ?

La location constitue l’unique solution pour les primo-accédants

La tension observée sur le marché locatif concerne presque toutes les régions françaises, bien que plus forte en Nouvelle-Aquitaine. Selon la plateforme Bien’Ici, le nombre de contacts reçus sur une offre de location a bondi de 32 % au premier semestre 2022. Et ce, en comparaison de la même période en 2021.

Pour la Fédération nationale des agents immobiliers (FNAIM), une partie de ces demandes vient certainement des primo-accédants. En effet, l’accès à la propriété est devenu complexe en raison du durcissement des règles d’octroi des prêts immobiliers. Leur capacité d’emprunt a par ailleurs été impactée par l’inflation. La majorité des biens en location sont pourtant habités par ces ménages. N’ayant cependant pas la possibilité de concrétiser leur projet d’achat, ils sont contraints d’y rester. Les données relevées par la FNAIM montrent que leur nombre sur le marché de l’accession a baissé de 7 %.

Pour certains, louer s’avère tout simplement plus intéressant dans un contexte où l’économie reste instable. La situation les amènes ainsi à remettre leurs projets immobiliers pour plus tard. À ce jour, le taux de rotation annuelle est de 22 % en France sur le segment de la location. Cela équivaut à 1,4 million d’habitations où les occupants changent tous les ans.

Hormis les difficultés liées à l’accession à la propriété, l’application de la loi Climat et Résilience soulève une autre problématique. Selon le directeur général adjoint de Bien’Ici, plusieurs propriétaires font le choix de vendre leurs biens. Cela leur évite les travaux de rénovation énergétique et les frais y afférents.

Quel taux pour votre projet ?

Plus de 70 % des offres concernent des biens à vendre

Concrètement, l’interdiction de location est effective pour les logements classés G à partir de 2025. La même réglementation sera en vigueur pour les biens de classe F en 2028. Enfin, les habitations étiquetées E seront exclues du marché locatif à partir de 2034.

En amont de cette interdiction, les propriétaires doivent également se soumettre à une autre réglementation. Celle qui ne leur permet pas de réviser le loyer pour les logements de classe énergétique F et G. Que ce soit dans le cadre d’un renouvellement du bail ou à l’arrivée d’un nouveau locataire. Cette législation sera effective le 25 août 2022. Suite à l’adoption de ces mesures, la plateforme Bien’Ici a recensé deux fois plus de passoires thermiques proposées en vente.

Alors que les projets de vente se multiplient, les offres de location diminuent. Bien’Ici a fait part d’un recul de 13 % en un an pour les logements collectifs. Du premier trimestre 2021 au premier trimestre 2022. Cette chute a même atteint 17,5 % pour les biens composés d’une pièce, qui intéressent notamment les étudiants. Pourtant, trouver une habitation est déjà difficile pour ces derniers dans certaines localités.

Seuls les biens de 5 pièces connaissent une stabilité selon cette plateforme d’annonces immobilières. Par ailleurs, deux ans auparavant, elle a recensé 65 % d’offres pour une vente sur son site. Le volume est de 35 % pour les mises en location. La proportion est passée à 74 % et 26 % respectivement à l’heure actuelle.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.