Une baisse significative des ventes de logements neufs au deuxième semestre 2022 en France

credit_immobilier

Les chiffres des ventes du deuxième semestre 2022 sont loin d’être encourageants pour les appartements neufs en France. Une chute près de 15 % a été constatée. Les spécialistes parlent même du plus mauvais résultat enregistré dans les six dernières années. Le contexte économique en est la principale raison, faisant reculer les acheteurs, les particuliers comme les investisseurs.

Les promoteurs immobiliers ont fait part d’une pénurie d’offres sur le marché français quelques mois plus tôt. Le nombre de logements mis en vente a augmenté depuis, mais cette hausse cache une autre réalité. En effet, elle est le signe d’un ralentissement des activités dans le secteur. Ce repli est le résultat d’un contexte économique qui met les acheteurs dans une situation délicate. Cela affecte autant les ménages que les investisseurs et les bailleurs sociaux. Dans chaque catégorie, les chiffres témoignent d’un recul du nombre de transactions et de réservations. Il arrive que les potentiels acquéreurs réalisent un premier pas avant de se désister.

Quel taux pour votre projet ?

Le prix continue d’augmenter

Faute d’acheteurs, le secteur immobilier enregistre l’un de ses pires résultats au premier semestre 2022. C’est notamment le cas pour la branche des appartements neufs. Cela se traduit par une augmentation du nombre de logements en stock , 84 266 au deuxième trimestre 2022. Ce qui est loin d’être une bonne nouvelle lorsqu’on sait qu’elle est due à la régression des ventes. Néanmoins, l’offre a connu un repli de 26,9 % en quatre ans.

Les cas de désistement se multipliaient au premier semestre 2022, représentant 26 % des réservations contre 13 % auparavant. Deux explications ont été avancées sur le sujet. D’abord, les demandes de crédit immobilier sont nombreuses à avoir été rejetées par les banques. Certains potentiels acheteurs finissent en outre par changer d’avis après avoir réfléchi et discuté de leur projet avec leurs proches.

Le prix poursuit sa croissance en dépit de cette baisse. Il a bondi de 2,5 % au premier semestre 2022 pour les appartements neufs à Paris. La progression est plus importante en régions qui affichent une hausse de 6,8 %. Cette augmentation montre que l’offre reste inférieure à la demande. Aussi, les promoteurs ont des difficultés à diminuer le tarif même lorsque les acheteurs se font rares. De plus, ils sont confrontés au coût de la construction et au prix du terrain qui se sont envolés.

Globalement, les ventes d’appartements neufs ont chuté de 14,6 % au premier semestre 2022 par rapport à 2021. Cela équivaut à 49 644 logements vendus.

Quel taux pour votre projet ?

Des opérations annulées en raison du coût élevé de la construction

La diminution des ventes d’appartements neufs est de 10,5 % en tenant compte des chiffres du deuxième trimestre 2022 et en comparant avec 2021. Cela équivaut à 29 588 unités commercialisées en trois mois. Les réservations ont régressé de 21,4 % sur les six premiers mois de 2022, pour exactement 62 298 appartements. Elles ont chuté de 24,3 % au deuxième trimestre 2022, l’équivalent de 31 540 appartements réservés.

Le constat est identique pour les ventes en détail ainsi que les ventes en bloc. Les premières ont observé un recul de 16,8 % dû notamment à la diminution des demandes émanant des investisseurs particuliers. Les transactions effectuées par ces derniers ont reculé de 25,9 % contre 8,2 % pour les ménages. Le deuxième chiffre s’aligne sur la baisse constatée au niveau des offres.

Pour les ventes en bloc, les données témoignent d’un repli de 42,3 % en trois mois. Il s’agit des ventes par lots réalisées par des bailleurs sociaux et des investisseurs institutionnels. Les transactions impliquant des organismes HLM ont été impactées par l’ augmentation du prix des matériaux de construction. Certains contrats ont dû être renégociés en conséquence, la réalisation a été reportée pour d’autres.

En omettant les résultats de 2020, l’année 2022 affiche les chiffres les plus bas obtenus dans le secteur depuis 2016. Certes, les permis de construire délivrés se sont multipliés. Cependant, plusieurs promoteurs ont dû abandonner leurs projets faute de moyens financiers. Et ce, dans un contexte où les constructions coûtent de plus en plus cher.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.