Dans quelles régions dénombre-t-on le plus de biens immobiliers économes en énergies ?

ampoule

Une étude récente dévoile que la proportion d’habitations à faible consommation énergétique en Île-de-France s’établit à près de 24 %. Avec ce pourcentage, la région figure parmi celles qui recensent le plus de logements économes. Néanmoins, une part considérable de passoires thermiques, dépassant les 13 %, y a également été relevée.

Heero a dressé un palmarès des régions françaises abritant le plus d’habitations consommant le moins d’énergie. Dans le tableau, Occitanie arrive en tête. 23,9 % de son parc immobilier affichent une note A ou B au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). L’Île-de-France la talonne, avec un score de 23,8 %. La plateforme spécialisée dans la rénovation énergétique avance différentes explications à ce classement. Il résulte en partie du poids des biens neufs, qui représentent un quart des logements franciliens, d’après elle. Le cofondateur de Heero, Pierre Leroy, souligne ce facteur. Il décrypte que la dynamique des nouvelles constructions compense en général la proportion de passoires thermiques par région.

Quel taux pour votre projet ?

La Nouvelle-Aquitaine figure dans le Top 3

Le cadre indique que la situation serait différente si l’on enlève ce paramètre de l’équation. Le directeur des études et du marketing au sein de l’entreprise, Romain Villain, soutient qu’en effet :

Le nombre de passoires thermiques en Île-de-France si on regarde le logement neuf également est de 13,6% alors que si on ne regarde que l’ancien il est de 18%.

Romain Villain

Derrière l’Occitanie et l’Île-de-France, l’on retrouve dans le palmarès des régions les plus économes :

  • La Nouvelle-Aquitaine, avec 23,2 % d’appartements et maisons étiquetés A ou B ;
  • Les Pays de la Loire (21,9 %).

Heero a aussi établi un classement des collectivités comportant le plus de passoires thermiques. Des biens auxquels une interdiction de location s’appliquera :

  • D’ici trois ans pour les habitations évaluées G ;
  • À compter de 2028 pour celles répertoriées F.

L’on conseille ainsi aux propriétaires de ces logements d’améliorer le plus tôt possible leur performance énergétique. Les travaux y afférents peuvent être financés par un prêt immobilier.

Quel taux pour votre projet ?

Le parc bourguignon contient le plus de passoires thermiques

Dans le classement des régions avec le plus de logements mal isolés, le Top 5 est formé par :

  • L’Île-de-France, avec 13,6 % des biens qui se sont vu attribuer un DPE F ou G ;
  • Le Grand Est (14,4 %) ;
  • La Normandie (14,8 %) ;
  • Le Centre-Val de Loire (15,7 %) ;
  • La Bourgogne-Franche-Comté (16,6 %).

Ces disparités s’expliquent notamment par le climat. La Bourgogne-Franche-Comté, le Centre-Val de Loire et la Normandie se caractérisent par leur climat plus froid durant l’hiver. Ces collectivités constituent de surcroît des secteurs agricoles avec une importante part de maisons. Pourtant, ces logements consomment plus d’énergies que les appartements. Les parcs immobiliers du Centre-Val de Loire et de la Bourgogne comportent respectivement 72 % et 65 % de maisons. Ces proportions sont liées à la prédominance de l’activité agricole dans ces régions. La fraction d’habitations anciennes joue également un rôle dans ce palmarès. En Bourgogne par exemple, seuls 13 % de DPE ont été effectués dans le neuf.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.