Crédit immobilier : avez-vous intérêt à utiliser toute votre épargne ?

crédit immobilier

Si vous êtes sur le point d’acquérir un bien immobilier, alors vous vous demandez peut-être s’il est plus intéressant de mobiliser toute votre épargne ou bien d’emprunter le plus possible. Tout dépend de votre situation.

Depuis le début de l’année, la remontée des taux de crédit immobilier s’accélère, après avoir connu des niveaux historiquement bas. Dans le même temps, les conditions d’octroi des crédits immobiliers se sont durcies. Dans ce contexte, est-il plus pertinent de mobiliser toute son épargne pour réaliser un projet immobilier afin de réduire le montant de l’emprunt ou au contraire de demander un crédit plus important ?

Selon Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux interrogée par MoneyVox, la réponse est simple : « La réalité, c'est que les taux d'emprunt, même s'ils remontent autour des 2%, restent très bas avec une inflation qui est beaucoup plus forte, donc emprunter le plus possible reste l'option la plus intéressante. »

Quel taux pour votre projet ?

Certains profils contraints de mobiliser plus d’argent

Un principe à relativiser selon les profils des emprunteurs, poursuit Maël Bernier : « Dans les faits, aujourd'hui, beaucoup de gens sont tout de même obligés d'aller puiser dans leur épargne, soit parce que leur capacité d'emprunt a diminué avec la hausse des taux, soit parce que sinon le projet n'est pas viable ».

Depuis le début de l’année, de nouvelles normes en vigueur limitent, sauf exception, le taux d'endettement à 35% et la durée maximale d’un prêt à 25 ans. Face à cela, de nombreux emprunteurs sont obligés de mobiliser plus d’épargne pour réduire le montant de leurs mensualités afin qu’elle passe sous la barre des 35% d’endettement et que leur projet ne soit pas retoqué. Résultat, le montant moyen de l’apport personnel progresse.

Un apport personnel compris entre 10% et 20% suffit

Le plus souvent, les banques réclament au moins 10 % d’apport personnel pour couvrir les frais annexes (frais de dossier, frais de notaire...). Ceux qui ont la possibilité de mettre plus, peuvent également bénéficier de taux de crédit bonifiés chez certaines banques. Mais dépasser 20% d’apport personnel, n’est pas forcément nécessaire. Au contraire. Il faut penser à garder de l’épargne de côté pour faire face à une dépense imprévue (changement de chaudière, travaux d’aménagement...). Une somme qui peut également servir à un apport pour un futur investissement locatif.

De toute façon, il vous sera généralement demandé de garder une épargne de précaution équivalente à trois mois de salaire pour faire face à un éventuel coup dur.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.