3 millions de propriétaires de résidences secondaires devront encore s’acquitter de la taxe d’habitation

piles de pièces

Si la suppression totale de la taxe d'habitation sur l'ensemble des résidences principales en France sera effective d'ici 2023, les résidences secondaires continueront à être soumises à l’impôt. Cette dernière laissera place à la « taxe d'habitation sur les résidences secondaires et autres locaux meublés non affectés à l'habitation principale » (THRS). Elle devrait coûter aux foyers concernés environ 700 euros.

L’année 2022 marque la fin de la taxe d'habitation. L’impôt qui ne concerne désormais plus que 20% des foyers les plus aisés, devrait laisser sa place à compter de 2023 à la « taxe d'habitation sur les résidences secondaires et autres locaux meublés non affectés à l'habitation principale » (THRS).

Mardi 28 juin, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) a dévoilé son rapport statistique concernant les impôts locaux à la fin 2021. D’après les résultats de cette étude : « 86 % des locaux taxables au titre de la taxe d’habitation sont des résidences principales, soit 30,2 millions parmi 35,3 millions de locaux. Les résidences secondaires ne représentent que 10 % des locaux taxables ». Ce nouvel impôt s’appliquera donc aux quelques 3 millions de résidences secondaires que compte la France.

Il ressort également de ce rapport que « neuf résidences secondaires sur dix sont occupées par leur propriétaire et seulement une sur dix par un locataire ». À l’avenir, ces derniers devront donc non seulement s’acquitter de la taxe foncière mais aussi de la nouvelle THRS. Une nouvelle indication pour les personnes souhaitant effectuer un crédit immobilier.

Quel taux pour votre projet ?

La THRS vous coûtera plus de 700 euros en moyenne

Le montant de la taxe d'habitation diffère d'une commune à l'autre, étant donné que le taux de l'impôt est voté par les collectivités locales. Il varie aussi en fonction des caractéristiques du logement (superficie, niveau de confort, etc.), ainsi que de la situation professionnelle du foyer imposé (revenus et composition du foyer). Ces critères d'imposition ne devraient pas évoluer à l’avenir concernant la nouvelle taxe sur les résidences secondaires.

Jusqu’ici, le montant moyen de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires est resté globalement stable. D’après la DGFiP « le montant moyen de taxe d'habitation est de 737 euros (-2,5 % par rapport à 2020) pour une maison secondaire et de 894 euros (-2,3 % par rapport à 2020) pour un appartement secondaire en 2021 ».

La différence de montant entre les appartements secondaires et les maisons secondaires s’explique par le fait que les appartements se situent généralement dans des lieux très touristiques ou denses, où la taxe d'habitation est généralement plus importante. Les maisons secondaires sont pour leur part plutôt situées dans des zones plus rurales, où la taxe d'habitation est plus faible.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.