En Belgique, devenir propriétaire sera plus difficile pour les jeunes à compter de l‘année prochaine

agent immobilier

Le dynamisme du marché immobilier belge ne profite pas aux jeunes qui souhaitent devenir propriétaires. En effet, l’insuffisance de l’offre par rapport à la demande entraîne des tensions sur les prix, et les vendeurs priorisent ceux qui peuvent payer cash ou proposent les meilleures offres. Et selon les professionnels du secteur, cette situation avantage les séniors et les investisseurs disposant des fonds disponibles pour réaliser leurs projets.

Mais à partir de l’année prochaine, l’acquisition d’un logement sera encore plus complexe pour les jeunes aspirants à la propriété. La plupart doivent recourir au crédit pour financer leur projet. Et ils devront aussi se soumettre à la nouvelle mesure rendant obligatoire l’expertise d’un bien immobilier par les banques avant l’octroi d’un prêt hypothécaire.

Quel taux pour votre projet ?

L’expertise des biens immobiliers par les banques, obligatoire à partir du 1er janvier 2022

Important À compter de janvier prochain, les organismes prêteurs belges seront tenus de réaliser une expertise du bien avant d’accorder un crédit hypothécaire. La valeur ainsi obtenue servira de référence pour calculer la capacité d’emprunt de l’acheteur.

Les acquéreurs potentiels qui ne disposent pas de suffisamment de fonds risquent ainsi d’être exclus du marché étant donné que les vendeurs privilégient toujours la meilleure offre.

Cette nouvelle mesure pénalise les jeunes dont la capacité d’emprunt est limitée. Sans l’aide de leurs parents, un bon nombre d’entre eux devront se résigner à rester locataires. D’autant plus que de plus en plus de seniors de plus de 55 ans au pouvoir d’achat immobilier élevé, et des investisseurs qui veulent sécuriser leur argent, sont présents sur le marché.

Disposant déjà des fonds, ces deux catégories d’acheteurs n’ont pas besoin de recourir à un prêt hypothécaire pour financer leur projet.

2 achats immobiliers sur 10 sont réalisés sans prêt hypothécaire

D’après les chiffres publiés récemment par les notaires, 2 achats de logement sur 10 se sont réalisés sans prêt hypothécaire en 2020. Les acquéreurs qui recourent à cette stratégie peuvent devancer ceux qui devront encore emprunter pour financer leurs projets.

En effet, pouvant régler cash la totalité du prix de vente, ce profil d’acheteur est privilégié par les vendeurs.

Selon les professionnels du secteur, il s’agit le plus souvent des seniors ayant vendu leurs maisons familiales et qui veulent acheter un appartement neuf.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.