L’achat d’une résidence secondaire peut réserver quelques mauvaises surprises

villa

Suite aux événements relatifs à la crise sanitaire, laquelle tend d’ailleurs à perdurer, et surtout à cause des confinements successifs, l’investissement dans la pierre reste le projet de vie de nombreux Français. Ils y pensent soit pour déménager loin de la ville pour bénéficier de plus d’espace, soit pour se constituer une autre source de revenus, soit pour acquérir une résidence secondaire. Évidemment, cette troisième catégorie est généralement réservée aux plus aisés. Et même là, il est important de bien se renseigner parce que la note peut être plus salée que prévu.

Quel taux pour votre projet ?

Pas à l’abri de mauvaises surprises

Une taxe, une surtaxe… Voilà à quoi pourrait s’exposer en réalité un candidat à l’achat d’une résidence secondaire. Sur l’ensemble du territoire français, la suppression de la taxe d’habitation n’est en effet effective que pour les résidences principales.

Important De plus, dans certaines communes, les collectivités locales ont décidé de taxer davantage les propriétaires de résidences secondaires en leur faisant payer une majoration allant de 5 % à 60 % sur le montant de la taxe d’habitation.

Les élus justifient cette surtaxe par le fait que les biens servant de résidence secondaire restent vacants sur de longues périodes alors que la tension est toujours aussi forte sur le marché immobilier.

En d’autres termes, les propriétaires de résidence secondaire entravent l’accès à la résidence principale à de nombreux aspirants.

Une dégradation quasi inévitable

Outre la fiscalité, cette vacance locative présente un autre tracas difficile à gérer pour le propriétaire. Une résidence secondaire n’est, dans la majorité des cas, occupée que quelques mois par an. Or, qui dit résidence inoccupée dit manque d’entretien.

L’humidité, la moisissure, la rouille et même les substances contenues dans les matériaux de construction pouvant être dangereux pour la santé ont vite fait de coloniser les lieux.

Important Le phénomène de dégradation progressive est surtout fréquent pour les résidences situées en bord de mer. L’air marin est connu pour ses propriétés corrosives, s’attaquant aussi bien aux bois qu’aux métaux.

Quel taux pour votre projet ?

Prendre le temps de la réflexion

Certes, les ménages ont pu économiser de manière significative pendant les confinements successifs. De même, ils ont eu la possibilité de souscrire un prêt immobilier conséquent et la tentation a été grande d’agrandir son patrimoine quand l’occasion se présentait.

Cependant, il est important d’anticiper tous les éventuels coûts additionnels venant se greffer à celui de l’acquisition proprement dite de la résidence secondaire avant de procéder à la concrétisation du projet.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.