Menu Crédit immobilier

L’immobilier francilien, un marché marqué par de fortes disparités tarifaires

 immobilier francilien fortes disparites

Le marché immobilier francilien est atypique à plus d’un titre. Sur le segment du neuf, les prix varient du simple au triple, révèle le dernier baromètre du Laboratoire de l’immobilier. Alors que le mètre carré se négocie à plus de 12 000 euros au cœur de la capitale, il coûte moitié moins cher en petite couronne.

Comme dans l’ancien, les prix des biens neufs explosent en Île-de-France

Les prix des biens anciens dans la capitale ont franchi au cours de l’été la barre symbolique des 10 000 euros, nettement au-dessus de la moyenne nationale. Les constructions neuves suivent une tendance similaire du fait de la pénurie.

Important Les candidats à l’achat d’un logement neuf intra-muros doivent tabler sur un mètre carré à 12 438 euros en moyenne.

Dans le XVe arrondissement, il faut débourser plus de 15 000 euros par mètre carré, ce qui fait grimper le budget à prévoir pour un appartement de 50 m² à 753 000 euros ! Le XIIIe occupe la deuxième place au classement des arrondissements les plus chers avec un peu plus de 12 000 euros par mètre carré, le XXe complétant le top 3 à 10 900 euros.

Pour trouver un bien neuf à moins de 10 000 euros par mètre carré à Paris, il faut chercher dans le XVIIIe.

Malgré les taux d’intérêt toujours bas qui augmentent la capacité d’emprunt des ménages, de tels prix rendent la Ville Lumière de moins en moins accessible.

Des disparités notables sont observées entre les départements franciliens

Pour devenir propriétaire sans se ruiner, un nombre croissant de ménages se tourne vers la petite couronne, où les opportunités à moins de 6 000 euros sont courantes.

Toutefois, des écarts conséquents sont observés entre les banlieues ouest et nord.

Les Hauts-de-Seine restent le département le plus cher, notamment à Levallois-Perret, où certains lots neufs se monnaient à plus de 11 500 euros/m², au-dessus de certains quartiers parisiens. À Montrouge, Issy-les-Moulineaux, Courbevoie ou Suresnes, les promoteurs facturent entre 8 000 euros et 9 500 euros.

Dans le reste de la région Île-de-France, seule Versailles atteint de tels niveaux sur le marché du neuf, à 8 500 euros par mètre carré. Pour un budget de 6 000 euros à 7 000 euros, mieux vaut tenter sa chance à Antony, Asnières-sur-Seine, Clamart ou Meudon. Il reste quand même quelques communes dans le département 92 où le prix des biens ne dépasse pas 5 500 euros, comme Colombes et Gennevilliers.

Important Le projet du Grand Paris va améliorer l’attractivité de nombreuses communes, tirant les prix vers le haut dans les prochaines années sur des secteurs pour l’instant parmi les plus abordables.

C’est le cas des villes de Seine-Saint-Denis, où le marché est encore favorable aux acquéreurs. En attendant que les projets en cours sortent de terre, il est possible de s’offrir un logement à 3 400 euros par mètre carré du côté d’Épinay-sur-Seine et entre 4 500 euros et 4 800 euros à Aubervilliers, Noisy-le-Grand ou Pantin. Saint-Ouen se distingue avec un prix au m² supérieur à 6 000 euros.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.