Menu Crédit immobilier

A quel taux immobilier pouvez-vous vous financer ?

 femme négiciant son taux

Comme chaque mois, nous revenons sur le niveau des taux de crédit immobilier. A la mi-mars, ils se situent toujours à des niveaux historiquement bas pour les emprunteurs. Si les prix sont élevés dans les grandes villes, les taux sont faibles ce qui maintient l’intérêt des particuliers pour la pierre. Et du côté des banques, le statu quo est de mise pour rentrer dans des objectifs ambitieux.

C’est le nerf de la guerre pour les emprunteurs. « Quel taux d’intérêt vais-je obtenir pour mon prêt immobilier ? ». En tant que courtier en financement, nous faisons le point sur le niveau des taux d’emprunt en mars.

Les taux immobiliers sont toujours canons sur toutes les durées

Quelle que soit la durée, les taux de crédit s’établissent en dessous de la barre symbolique de 2%. Ils sont d’ailleurs au même niveau que celui observé en mars l’année dernière et bien en deçà de celui de mars 2016. Pour rappel : 2,40% sur 25 ans en mars 2016 contre 1,85% en mars 2018.

Ce mois-ci, les taux sur les durées les plus demandées sont compris :

  • Entre 1,10% et 1,50% sur 15 ans,
  • Entre 1,25% et 1,67% sur 20 ans
  • Entre 1,50% et 1,87% sur 25 ans.

Le taux de prêt varie en fonction du profil de l’emprunteur et de la durée du prêt. Si votre voisin a obtenu un taux de crédit de 1,40% sur 20 ans, il se peut que vous obteniez un taux plus faible ou plus élevé selon votre situation et les contreparties que vous pouvez apporter à la banque.

Par exemple : souscrire des produits assurance vie, assurance de prêt, épargne automatique, domicilier vos revenus, etc.

Vous pouvez obtenir d’importantes décotes en négociant

Parce qu’un prêt immobilier vous engage sur le long terme, n’hésitez pas à négocier le taux. Si vous avez un bon dossier (qui présente une bonne gestion de compte, un CDI, de l’apport,…), vous pourrez obtenir un taux immobilier inférieur au barème affiché.

ImportantNous observons d’ailleurs que les banques sont de plus en plus ouvertes aux financements à 110%, c’est-à-dire des dossiers sans apport sur les frais annexes (frais de notaire, frais de garantie et frais d’agence). Une bonne nouvelle pour les primo-accédants, ceux qui achètent pour la première fois et qui n’ont pas forcément un apport qui représente 10% de l’acquisition.

Comparez les prêts immobiliers avec un courtier

La comparaison des offres des banques est la clé du succès pour votre prêt immobilier. En faisant le tour des établissements bancaires, vous pourrez négocier les conditions du prêt et obtenir le meilleur taux. C’est d’ailleurs le rôle du courtier immobilier qui vous accompagnera dans ces démarches.

Ne négligez pas l’assurance de prêt

L’assurance emprunteur est un élément parfois mis de côté par les emprunteurs alors que son montant peut représenter plusieurs dizaines de milliers d’euros selon le profil. Plusieurs éléments doivent retenir votre attention : le tarif évidemment mais pas que.

Le niveau de couverture, c’est-à-dire les garanties de remboursement comprises dans le contrat, les exclusions de garantie et les modalités d’indemnisation (forfaitaire ou indemnitaire) sont également des points essentiels à vérifier.

Dans un contexte d’ouverture du marché de l’assurance de prêt, les banques font de plus en plus d’efforts sur leurs contrats groupes. Vous pouvez choisir le contrat de votre banque mais aussi celui d’un assureur individuel.

La décision vous appartient et vous êtes libre d’en changer au cours de la première année (loi Hamon) ou à chaque date d’anniversaire (loi Bourquin).

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top