Comparez les offres de crédit immobilier en toute simplicité

et trouvez la solution de financement idéale pour votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Crédit immobilier : les emprunteurs Français pas si mal lotis malgré la hausse des taux

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 19 avril 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

contrat immobilier

Si dans de nombreux pays d’Europe, les ménages empruntent majoritairement à taux variable pour acquérir leur bien immobilier, en France, les banques financent à taux fixes à 96%. De quoi protéger davantage les emprunteurs français.

Certes, la période n’est pas à la fête pour les ménages français sur le marché de l’immobilier. En cause, des taux de crédit qui ont en moyenne été multipliés par trois en seulement un an, passant notamment de 1% à 3% pour les prêts sur 20 ans. Mais la situation est-elle meilleure dans le reste du vieux continent ? Pas nécessairement.

Quel taux pour votre projet ?

Le piège des taux variables

En effet, de nombreux pays d’Europe, et du monde, pratiquent le système des taux variables. C’est le cas des pays anglo-saxons, ou dans le sud de l'Europe par exemple. Un système qui peut vite se retourner contre les emprunteurs, qui risquent de voir leurs mensualités augmenter à mesure que les banques centrales relèvent leurs taux directeurs. Un scénario bel et bien d’actualité, puisque la Banque centrale européenne (BCE) a de nouveau relevé ses taux directeurs le 16 mars, afin de contrer l’inflation galopante.

Face aux mensualités à rembourser qui s’envolent dans certains pays, certains particuliers doivent alors prendre des petits boulots payés au noir pour assumer leurs remboursements. C’est par exemple le cas de Miguel-Angel, un père de famille espagnol interrogé par Le Monde, qui a vu ses mensualités “passer de 590 euros à 813 euros”. À l’origine, il avait souscrit un crédit immobilier à taux variable, indexé sur l’Euribor, le taux d’intérêt interbancaire pratiqué dans la zone euro et fixé en référence à celui de la BCE. Mais lorsque l’Euribor a atteint 3,5 %, son taux d’emprunt est passé à 4,5 %.

D'après le quotidien, en Espagne, “70 % du stock d’emprunts est encore à taux variable”. Ainsi, “pour un prêt moyen de 140 000 euros sur vingt-quatre ans, les mensualités ont augmenté de près de 230 euros (+ 44 %) depuis 2021”, explique Le Monde. Même situation au Royaume-Uni, où l’envolée des taux d’intérêt touchent progressivement les ménages britanniques.

Quel taux pour votre projet ?

Des banques qui jouent le rôle d'amortisseur dans l’Hexagone

À l'inverse, les emprunteurs de l'Hexagone ayant déjà un crédit restent protégés de ces hausses, grâce au système de taux fixes, révèle le site d’information MoneyVox. En effet, “en France, les banques financent à taux fixes à 96%, contre un peu moins de 20% en Europe”, indique Emmanuelle Simi, directrice marketing et banque digitale chez LCL, interrogée par le site d’actualité. “Ainsi, quand il y a des hausses de taux, ce n'est pas le client qui en pâtit. Ce sont bien les banques qui jouent le rôle d'amortisseur et qui prennent à leur charge la hausse des taux. À taux fixe, les mensualités de crédit restent ainsi toujours les mêmes pour l'emprunteur”.

Ce n’est pas la seule différence qui distingue la France de certains voisins européens. Sollicité par MoneyVox, l’ancien président du réseau immobilier Orpi France, Bernard Cadeau, explique qu’en France, “on s'attache d'abord au fait que la personne qui emprunte a la capacité de le faire. On ne spécule pas sur une supposée valeur du bien immobilier”. “Ainsi, au Royaume-Uni, aux États-Unis ou dans certains pays européens, le montant du prêt dépend de la valeur du bien. Le problème, c'est qu'en cas de baisse des prix, l'emprunteur peut se retrouver en difficulté”, explique MoneyVox.

Dans l’Hexagone, pour vérifier qu’un particulier peut emprunter, les banques vérifient que ses mensualités ne dépassent pas 35% de ses revenus, en vertu des règles édictées par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) le 1er janvier 2022. Une norme que déplore Bernard Cadeau. S’il admet “qu’il ne faut pas prêter à n'importe qui pour ne pas créer d'insolvabilité”, il considère toutefois qu’un emprunteur peut parfaitement avoir un reste à vivre suffisant, même avec un taux d'endettement de 40%”. L’économiste Xavier Timbeau surenchérit dans ce sens, estimant que ce système est “un peu injuste” et “exclue beaucoup de gens”.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.