Comparez les offres de crédit immobilier,

et trouvez la solution adaptée à votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Le marché de l’immobilier toujours en berne

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 12 août 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

batiment immobilier en vue contre plongée

Les rayons ensoleillés n’ont pas suffi à réveiller le marché immobilier de sa léthargie. Les notaires ne cachent pas leur inquiétude face à la chute d’activité affectant tant la conclusion de nouveaux mandats que les interactions et les visites avec les potentiels acquéreurs. Selon le professeur Bernard Thion qui a décortiqué le sondage d’Immonot sur le secteur immobilier fin juin 2023, la dégradation de l’activité gagne du terrain sur la plupart des études notariales en France.

L’activité tourne au ralenti

Le marché a commencé à montrer des signes d’essoufflement avec la remontée des taux immobiliers. Cela s’est traduit par un ralentissement des transactions et une chute des prix, résultant de la suspension des projets en attente d’accords de prêts.

Avec l’arrivée des beaux jours, le marché était censé sortir de sa léthargie, mais l’activité a continué à décliner. Les clients ne se bousculaient pas dans les études, annonçant une période ardue pour beaucoup dans les mois prochains.

Une préoccupation partagée par Me Charrier de La Flèche, dans le Maine-et-Loire, qui pointe une dégradation généralisée de l’activité depuis mars dernier.

Dans le même temps, les médias accentuent le marasme ambiant, ce qui entretient la méfiance des candidats à la propriété.

ImportantBien que le pourcentage de notaires anticipant un effondrement de l’activité demeure quasi immuable à 50 %, celui en faveur d’un redressement dégringole de 17 % à 5 %, tandis que celui tablant sur la stabilité évolue de 31 % à 45 %.

Quel taux pour votre projet ?

Des prévisions de plus en plus pessimistes des notaires

Les prix poursuivent leur glissade, provoquant des « grincements de dents » chez les vendeurs qui, contre vents et marées, continuent d’espérer l’arrivée d’acheteurs parfaits, encore inconscients de cette situation.

Cependant, les primo-accédants semblent avoir déserté le marché avec le durcissement des conditions d’octroi de crédit. Résultat, c’est le règne d’un marché de renouvellement.

Autrement dit, les acquéreurs potentiels doivent d’abord écouler un bien détenu dans un contexte de déclin du secteur en ayant la mainmise sur les prix. Par conséquent, il n’est pas surprenant que la baisse se propage à tous les échelons.

De là émerge le pessimisme des notaires. Concernant les logements :

  • 60 % d’entre eux anticipent une diminution des prix, contre 78 % il y a deux mois.
  • 22 % des notaires prévoient une stabilité au niveau actuel.
  • 0 % envisage une augmentation.

Concernant les terrains, les proportions restent plus ou moins stables,

  • soit respectivement 57 %, 43 % et 0 %,
  • contre 59 %, 38 % et 3 % il y a deux mois.

Face à un repli persistant du marché, la majorité des notaires penchent résolument pour une perspective de vente, soit 79 % pour les logements et 53 % pour les terrains.

Toutefois, une minorité constituée de 13 % de notaires maintient leurs recommandations en faveur de l’achat de logements dans des régions « bénies » où le marché a retrouvé une stabilité tarifaire et où la demande fait son retour.

En ce qui concerne les terrains à bâtir, la proportion des acheteurs demeure notable pour s’établir à 33 %, contre 36 % lors du dernier sondage. Cependant, une part toujours significative de candidats à l’acquisition se montre indécise, car le marché reste complexe à évaluer sur le long terme.

À retenir
  • Les beaux jours n’ont guère insufflé de vitalité au marché immobilier, qui demeure engourdi, provoquant l’appréhension des notaires.
  • Face à l’augmentation des taux d’intérêt, le nombre de transactions s’effondre et les niveaux de prix fléchissent, entravés par les projets suspendus en attente d’accords de prêts.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.