Les délais de traitement des crédits immobiliers ont doublé

Délais de traitement allongé

Avec la légère remontée des taux de crédit immobilier, c'est la ruée vers les banques pour renégocier son contrat ou souscrire un nouveau prêt.

Les solutions pour accélérer le temps de réponse

Face à l'engorgement des banques, débordées par l’affluence de demandes de crédit immobilier, il va falloir prendre votre mal en patience, surtout si vous souhaitez obtenir un rabais particulier ou si votre dossier n'est pas « standard ».

Le délai minimum d'attente est aujourd'hui de deux mois et peut même atteindre trois mois pour les renégociations d'anciens prêts, qui passent après les acquisitions.

Pour ceux qui sont « pressés », des alternatives existent, mais tout dépendra de la qualité de votre dossier. Pour les acquéreurs souhaitant emprunter plus de 80 000 €, le recours aux banques en ligne est à envisager sérieusement. Nouveaux venus sur le marché du crédit immobilier, après avoir investi le marché de l'épargne et des comptes courants, ces établissements n'ont pas à traiter le stock de clients qui cherchent à renégocier leurs prêts. Et pour séduire de nouveaux clients, ils garantissent un traitement rapide des dossiers.

Sur quatre banques testées (ING Direct, Boursorama, Hello Bank! et BforBank) par un spécialiste du secteur, toutes ont donné un accord de principe quasi immédiat après réception du questionnaire à remplir. Et leurs conditions figurent parmi les plus intéressantes du marché. Pour la plupart, il n'y a pas d'obligation de domiciliation de son salaire. Chez ING Direct, il n’est même pas nécessaire d’ouvrir un compte courant, une démarche pourtant gratuite. Ces facilités sont bien évidemment réservées aux meilleurs profils. Et bien entendu, il est préférable de prévoir un apport personnel de 10 %.

Quel taux pour votre projet ?

Mettre toutes les chances de son côté

Quel que soit votre profil, la prudence impose de fixer à 60 jours le délai pour la condition suspensive d'obtention de crédit dans le compromis de vente. Ensuite, vous pouvez tenter le recours à un courtier immobilier qui connait les bonnes portes où frapper.

Pour ceux qui veulent agir seuls, mieux vaut domicilier votre salaire ainsi que votre épargne auprès de la banque prêteuse et contracter l'assurance habitation qu'elle vous propose. Enfin, adhérez à son assurance emprunteur : cela sera bien vu par votre banquier et de toute façon, la loi Hamon vous laisse un an pour trouver une offre plus compétitive.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.