Comparez les offres de crédit immobilier en toute simplicité

et trouvez la solution de financement idéale pour votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Immobilier : les villes où l'achat devient plus accessible

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 12 septembre 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

 Immobilier : les villes où l'achat devient plus accessible

Les candidats à l’achat peuvent se réjouir. En seulement un an, certaines métropoles ont vu leurs prix chuter de plus de 8% le mètre carré. En cause, la hausse du coût du crédit, ainsi que le contexte inflationniste, qui poussent les vendeurs à revoir leur prix à la baisse pour conclure la transaction.

Un phénomène inédit depuis plusieurs années. D'après les indices « Meilleurs Agents - Les Echos », le prix moyen des logements anciens dans l’Hexagone a diminué de 0,4% sur un an, pour s’établir à 3 179 euros le mètre carré. « C'est la première fois que les prix baissent, France entière, depuis sept ans », souligne Thomas Lefebvre, le directeur scientifique de Meilleurs Agents.

Quel taux pour votre projet ?

Une baisse des prix prononcée à Bordeaux, Lyon, Nantes et Paris

Certes, cette baisse des prix est légère au niveau national. Mais dans certains territoires, notamment ceux les plus chers, la baisse est plus soutenue. C’est le cas à Bordeaux, Lyon et Nantes, où les prix moyens du mètre carré ont respectivement chuté de 8,6%, 8,1% et 5,2% entre le 1er septembre 2022 et le 1er septembre 2023.

Dans ces métropoles, il faut à présent débourser en moyenne 4 794 euros/m2, 5 026 euros/m2 et 3 992 euros/m2 pour acquérir une maison ou un appartement. Des prix qui demeurent toujours élevés, car depuis dix ans, ils ont tout de même augmenté jusqu’à 49% à Bordeaux, 45% à Nantes et 40% à Lyon.

Par ailleurs, dans la capitale, les prix s’effritent également, puisqu’au 1er septembre 2023, la pierre parisienne est passée sous le seuil symbolique des 10 000 euros le mètre carré (précisément 9 944 euros le mètre carré en moyenne). Soit une baisse de 4,5% sur un an, et de 7,6% depuis le début de la chute des prix, amorcée en août 2020.

Une crise du secteur notamment causée par la hausse des taux et l’inflation galopante

Annoncée dès le début de l’année 2023, la crise de l’immobilier sur le marché français a donc lieu. L’une des causes est clairement identifiée : la hausse des taux d’intérêts. En effet, alors qu’à la rentrée 2022, les acheteurs pouvaient souscrire un prêt sur 25 ans en moyenne à un taux aux alentours des 2%, celui-ci a doublé un an plus tard.

En outre, l’inflation, toujours élevée, pousse les candidats acquéreurs à repousser leurs projets d’achat à plus tard. En août 2023, selon les dernières de l’Insee, les prix à la consommation augmentent de 4,8% sur un an, après +4,3 % le mois précédent. Ce qui entraîne une raréfaction de la demande. Et le pire semble être à venir, d’après certains spécialistes du marché. « La crise est sévère et nous n'en sommes qu'au début », estime Loïc Cantin, président de la Fnaim.

Sur l’ensemble de l’année 2023, la Fédération nationale de l’immobilier s’attend à un recul des transactions de l’ordre de 17% par rapport à l’année précédente. Selon la Fédération, les ventes devraient revenir sous la barre du million, pour s’établir entre 920 000 et 950 000 unités. Quant aux prix, la Fédération considère qu’ils baisseront de 5% par rapport à l’année 2022, sur l’ensemble du territoire.

Quel taux pour votre projet ?

Nice, Marseille... Ces métropoles qui font de la résistance

Malgré la baisse généralisée des prix dans un certain nombre de grandes métropoles de l’Hexagone, quelques-unes voient leurs prix aller dans le sens inverse. C’est le cas de Nice, où le prix moyen du m2 a progressé de 7,9% en un an, atteignant ainsi 5 292 euros au 1er septembre 2023.

Même constat à Marseille, où les prix croissent de 2,2% sur un an. Enfin, dans une proportion moindre, ils se hissent à +0,7% à Toulouse et à Lille.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.