Comparez les offres de crédit immobilier,

et trouvez la solution adaptée à votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

La crise de l’immobilier neuf s’aggrave et menace les emplois

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 6 novembre 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

modèle de maison

Le ministère de la Transition écologique a récemment publié ses chiffres provisoires concernant le nombre de permis de construire accordés. Ceux-ci font apparaître une chute de 28,3 % entre octobre 2022 et septembre 2023. Ce recul accentue les tensions sur le marché de l’immobilier neuf. La situation préoccupe les promoteurs au plus haut point, notamment l’impact sur l’emploi.

Recul marqué des permis de construire et des mises en chantier sur un an

Depuis août 2022, à peine 30 000 permis de construire sont délivrés chaque mois.

Important Au total, sur une année glissante en septembre, seulement 371 300 autorisations pour de nouveaux logements ont été comptabilisées.

La baisse observée sur les 12 mois (-28,3 %) est d’autant plus importante qu’au cours de la période précédente, la perspective de dates butoirs réglementaires avait fait grimper le nombre de permis à un niveau record.

Les mises en chantier, qui reflètent avec un décalage de quelques mois l’évolution des autorisations signées, s’affichent également en nette décroissance (-16,6 %). Sur 12 mois, à peine 315 800 constructions ont été commencées. Selon le ministère,

Les ouvertures de chantiers de maisons individuelles sont tombées à un niveau bas inédit en 23 ans.

Tous les types d’habitats sont touchés par cette dégringolade des autorisations. L’individuel est le plus sévèrement impacté, avec une érosion de 31,8 %, suivi par les logements collectifs, en repli de 28,3 %, et l’individuel groupé, dont les lotissements, en diminution de 27,6 %. Les résidences, incluant celles réservées aux étudiants, aux seniors, ne sont pas épargnées, mais s’en sortent mieux, avec une baisse limitée à -19,7 %.

Quel taux pour votre projet ?

Un risque pour les emplois chez les promoteurs

Le président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) dénonc

Une situation catastrophique pour l’immobilier neuf.

Plusieurs facteurs expliquent cette crise :

  • la dégradation du pouvoir d’achat des Français en raison de l’inflation ;
  • la remontée brutale et marquée des taux d’intérêt, qui exclut un grand nombre de candidats à l’accession à la propriété, en particulier les primo-accédants jeunes et modestes ;
  • l’envolée du prix des matériaux, et des coûts de construction en général, en raison du contexte géopolitique mondial ;
  • le durcissement de la règlementation environnementale sur le segment du neuf qui ajoute des contraintes et génère des dépenses additionnelles.

Les carnets de commandes considérablement réduits des promoteurs sont révélateurs des difficultés rencontrées. Selon la FPI,

Les réservations décrochées pour 2023 devraient être divisées par deux par rapport à une année classique.

Son président, Pascal Boulanger, déclare ainsi que

Faute de réussir à commercialiser leurs programmes, de nombreux promoteurs choisissent de les interrompre.

Pascal Boulanger

Il recommande aux particuliers d’acheter pendant que des stocks sont encore disponibles, car l’offre risque d’être très limitée en 2024.

Pascal Boulanger

Ce professionnel redoute par ailleurs les effets de la crise sur l’emploi. Sans changement rapide, la Fédération française du bâtiment craint de voir disparaitre 150 000 postes sur le secteur sur la période 2024-2025. Les professions connexes (architectes, notaires, etc.) seront également victimes de la crise, avec quelque 150 000 emplois supprimés. Pascal Boulanger affirme que

Les embauches sont gelées chez les promoteurs de toutes tailles, lesquels ont également suspendu les remplacements de salariés retraités ou démissionnaires.

Pascal Boulanger

À retenir
  • Le nombre de permis de construire et de mises en chantier de logements neufs a chuté de 28,3 % et 16,6 % respectivement entre octobre 2022 et septembre 2023.
  • La crise du logement neuf menace l’emploi dans le secteur du bâtiment et des professions connexes.
  • La crise est due à la dégradation du pouvoir d’achat, à la remontée des taux d’intérêt, à l’envolée des prix des matériaux et au durcissement de la règlementation environnementale.
  • Les promoteurs immobiliers sont confrontés à une baisse des réservations et de l’offre, ce qui pourrait conduire à une pénurie de logements neufs en 2024.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.