Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Un début d’année 2023 maussade pour l’immobilier neuf

emprunteurs

Plus que la hausse généralisée des prix qui oblige les ménages à revoir leurs priorités concernant leurs finances, celle des taux appliqués aux prêts à l’habitat aussi a plombé le marché immobilier, dans le neuf comme dans l’ancien. De plus, le pouvoir d’achat des Français dans la première catégorie au cours des premiers mois de 2023 affiche une baisse significative.

Régression du marché du prêt immobilier

La hausse des taux au début de l’année a conduit à un net recul du recours au crédit immobilier. De 1 % en janvier 2022, ils sont passés à 2,59 % en janvier.

Cette progression a engendré une diminution notable de la production (-23,5 % fin janvier), et une baisse drastique du volume de prêts octroyés.

Et d’après les spécialistes du domaine et les observateurs,

Ils vont continuer à suivre une courbe ascendante pour s’établir autour de 3,50 % au printemps.

Le niveau actuel des taux a déjà entraîné une augmentation de l’ordre de 20 % du coût des mensualités, ce qui décourage de nombreux candidats à la propriété. Cependant,

La mensualisation du taux d’usure jusqu’à fin juin par la Banque de France pourrait aider ces derniers à obtenir un prêt.

Quel taux pour votre projet ?

Le marché du neuf est en mauvaise posture

La hausse des taux a bouleversé le marché de l’immobilier, dans l’ancien comme dans le neuf, entraînant un net recul du nombre d’acquisitions. D’autant plus que la baisse des prix qui pourrait absorber cette augmentation, avancée par les notaires, demeure une hypothèse. La situation est plus préoccupante dans le neuf, qui enregistre une diminution de 15 % des réservations entre 2021 et début 2023.

Le phénomène pourrait s’aggraver étant donné que le pouvoir d’achat immobilier des Français est également en baisse alors que les prix ne peuvent qu’aller crescendo avec la flambée des prix des matériaux et des coûts de constructions, ainsi que ceux des mises en conformité avec les nouvelles normes environnementales. En résumé, sur le marché de l’immobilier neuf en France, l’offre comme la demande est au point mort.

Quoi qu'il en soit, les porteurs de projet peuvent recourir au PTZ pour financer l’achat de leur logement, à condition d’y être éligibles. La réduction d’impôt dans le cadre du dispositif Pinel peut aussi être d’une aide précieuse pour ceux qui souhaitent investir dans le locatif.

A retenir
  • La hausse des taux d’intérêt des prêts à l’habitat a plombé le marché de l’immobilier.
  • Le pouvoir d’achat immobilier des Français est en baisse.
  • Les porteurs de projets immobiliers peuvent toujours se tourner vers le PTZ et le dispositif Pinel pour optimiser leurs investissements.

J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.