Menu Crédit immobilier

Poursuite de la reprise dans l’immobilier ancien au premier trimestre

Baisse des prix sur le marche de l immobilier ancien

L’embellie se poursuit sur le marché de l’immobilier ancien au premier trimestre 2016, tendance qui devrait mettre fin à la baisse des prix.

Hausse du nombre de transactions

Le 1er trimestre 2016 est marqué par une progression de 10 % en moyenne du nombre de transactions par rapport au dernier trimestre 2015.

Les prix suivent la tendance inverse en chutant de 8 % en 4 ans, à l’image des taux de crédit immobilier. En effet, les prêts à l’habitat se négocient actuellement à moins de 2 % et le mouvement baissier devrait perdurer jusqu’à la fin de l’année, selon les experts.

Le résultat est un gain de pouvoir d’achat notable pour les ménages, entraînant un bond de 15 % de la demande sur la période janvier-mars 2016 en comparaison avec octobre-décembre 2015. Chez les courtiers aussi, les intentions d’achat enregistrées au 1er trimestre 2016 sont de 22 % supérieures à celles observées à la même période en 2015.

Remontée des prix sous la pression d’une demande en hausse

Après avoir reculé de -2,2 % en 2015, le prix moyen au mètre carré à Paris gagne près de 1 % (voire +2,5 % dans certains réseaux) entre fin 2015 et début 2016 et franchit à nouveau la barre des 8000 €. Il atteint ainsi à 8319 € le mètre carré au 1er trimestre 2016, pour une transaction d’un montant moyen de 424 305 €.

Le scénario est général à travers l’Ile-de-France. En hausse de 0,7 % d’un trimestre à l’autre selon Century 21, le prix moyen au m² s’élève désormais à 3 070 € tous types de biens confondus, tandis que le montant moyen d’une acquisition s’établit à 241 914 €.

Malgré un repli global, d’importantes disparités sont cependant observées entre les régions, entre celles où les prix se redressent (Ile-de-France, Lyon, Bordeaux) et celles où ils continuent de diminuer (Lille, Marseille). Aujourd’hui, le différentiel de prix entre la région francilienne et la province dépasse 6 500 € !

Cet écart est dû à la tension entre l’offre et la demande, entre les petites surfaces qui se vendent très bien aux investisseurs et aux primo-accédants, et les logements énergivores, peu recherchés.

Croissance durable dans l’ancien grâce au PTZ et au retour des investisseurs

Le nombre de demandes de prêt incluant un PTZ a quadruplé depuis l’entrée en vigueur de sa nouvelle version en janvier 2016, bien que seulement 15 % concernent l’acquisition d’un bien ancien avec travaux. L’obligation de réaliser des réhabilitations/rénovations, coûtant au minimum 25 % du total de l’opération, représente en effet un frein, surtout dans la capitale, où les prix sont élevés.

Autre soutien à la reprise, les investisseurs reviennent, séduits par la rentabilité et la stabilité du marché par rapport aux supports d’épargne ou aux marchés financiers. De plus, le dispositif de défiscalisation Pinel redonne de l’intérêt à l’investissement locatif, sauf à Paris intra-muros, pénalisée par l’encadrement des loyers.

D’ici à la fin de l’année, il faudra une augmentation notable du nombre d’acheteurs (au moins 2 pour un vendeur) pour espérer un vrai redémarrage. L’activité restera néanmoins soutenue dans l’ensemble, avec des prix toujours en légère baisse.

 

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.