La reprise des activités entraîne une explosion des opérations de renégociation de crédit immobilier

Exploison opérations renégociation crédit immobilier

La crise sanitaire a apporté son lot de surprises à divers secteur. Dans le domaine du crédit, les demandes de révision des conditions de prêt immobilier et de rachat ont presque été multipliées par deux, d’après la Banque de France. Les ménages aspirent à diminuer le montant de leurs mensualités ou à raccourcir la durée de leur emprunt. Mais est-ce vraiment le moment opportun pour procéder à cette opération ?

Des économies conséquentes à la clé

D’après les chiffres publiés par la banque centrale française, le nombre de dossiers de demande de rachat de crédits et de renégociation des prêts a progressé de + 47 % comparé à l’année dernière à la même période. Entre janvier et mars 2020, l’augmentation avoisinait les +29 %. La tendance haussière s’est accentuée depuis le début de l’année.

Pendant la mise en quarantaine, les foyers ont mis à profit leur temps pour étudier leurs comptes et équilibrer leur budget. Ils cherchent à profiter de la faiblesse des taux pour réduire le coût de leur prêt et à réaliser des économies.

Important Un crédit immobilier obtenu 4 ans plus tôt au taux de 2,45 % peut être actuellement ramené en moyenne à 1,20 % sur 15 ans, 1,40 % sur 20 ans et 1,60 % sur 25 ans.

Quels facteurs considérer pour réussir la renégociation ?

Renégocier son emprunt immobilier est avantageux si la démarche est effectuée au cours des cinq premières années du remboursement du fait que la part importante des intérêts est payée en début d’amortissement.

Au-delà de cette période, la portion d’intérêts est principalement composée du capital, faire des économies devient impossible.

Important Par ailleurs, les frais de l’opération de renégociation doivent être pris en compte : des frais d’avenant si l’emprunteur reste dans la même banque ou des indemnités de remboursement anticipé (IRA) en cas de rachat qui sont évaluées à 3 % des fonds restants à rembourser ou 6 mois d’intérêts. À ceux-ci s’ajoutent les frais de garantie du crédit immobilier et de dossier.

Au final, il faut prévoir 5 % de frais. Pour être réellement gagnant, l’écart entre le nouveau taux et l’ancien devrait être de 1 point.

Renégociation de prêt ou rachat de crédit ?

Avec la reprise des activités, les dossiers de prêts immobiliers sont priorisés par les organismes de crédit. Il est ainsi essentiel de tenir compte des délais de traitement qui risquent de s’allonger.

L’emprunteur a le choix entre renégocier son taux auprès de sa banque actuelle ou trouver une offre de rachat de crédit immobilier à un taux moindre. Cette dernière opération est une procédure plus fastidieuse et coûteuse en frais.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.