Menu Rachat de Credit

Pourquoi l’inflation n’est pas forcément une mauvaise nouvelle

Inflation pas forcement mauvaise nouvelle

L’inflation est généralement perçue comme une mauvaise chose par les consommateurs. Mais elle ne l’est pas forcément pour ceux qui ont souscrit un crédit immobilier en profitant des taux bas. Quoi qu’il en soit, elle porte souvent un sérieux coup au budget et au pouvoir d’achat des ménages, toutes catégories socioprofessionnelles confondues.

Les souscripteurs de crédit immobilier sont favorisés par l’inflation

L’inflation s’est accentuée en juillet dernier avec une croissance de l’ordre de +1,8 %. Pour rappel, elle se traduit généralement par une baisse de la valeur de l’argent, ce qui est loin d’être une nouvelle réjouissante. Mais dans le contexte actuel dans lequel baignent les crédits immobiliers, notamment les taux très bas, elle se présente comme un avantage non négligeable à condition d’avoir déjà souscrit un emprunt auprès de sa banque.

Important En effet, le taux d’intérêt réel, qui tient compte de l’inflation, est plus faible. Autrement dit, le coût véritable du crédit sera moins élevé que celui qui a été négocié au départ.

Pour la même raison, procéder à un rachat de crédits pendant cette période d’inflation est également intéressant, d’autant plus qu’il est encore possible d'obtenir des taux attractifs avec un bon dossier.

Le pouvoir d’achat des Français menacé

Important Si l’inflation est bénéfique pour les crédits à taux réduits, elle constitue un réel danger pour le pouvoir d’achat des ménages.

Avec les salaires et autres revenus qui restent au même niveau et les prix des biens de consommation qui vont forcément grimper, les foyers à faibles revenus peuvent vite voir leurs finances s’essouffler.

Pour tous ceux dont les salaires ne sont pas alignés sur l’évolution de l’inflation, cette dernière ne peut qu’annoncer un avenir incertain. Les fonctionnaires sont de ce fait en mauvaise posture. Les salariés du privé ont la possibilité de compter sur une éventuelle hausse de leurs rémunérations.

Par contre, les smicards et les retraités font ainsi partie des privilégiés, tandis que les autres travailleurs ne peuvent que subir les effets de la croissance des prix.

Enfin, les petits épargnants ne seront pas non plus épargnés, les intérêts de leurs placements financiers étant aussi réduits par l’inflation.

Archives

Rachat de crédits
Rachat de crédit au meilleur taux

Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités.

Demandez gratuitement un rachat de crédits
Liens sponsorisés
publicite
publicite

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top