Menu Rachat de Credit

Le Mans : le dynamisme du marché immobilier menacé par la réduction des aides à l’accession

Mans marché immobilier meancé par reduction des aides

Au lendemain du salon de l’immobilier du Mans, qui s’est tenu au centre des expositions, l’heure est au bilan pour les professionnels. Les perspectives sont bonnes pour 2018, dans la continuité des précédentes. Les taux d’intérêt faibles et la stabilité des prix soutiennent la demande pour différents types de biens.

Une activité portée par les taux bas et des prix stables

Important Le centre-ville du Mans reste la zone préférée des futurs propriétaires, même si les prix sont supérieurs à ceux pratiqués dans les localités voisines.

Les profils des potentiels acquéreurs sont variés, tout comme leurs souhaits, ce qui explique la facilité avec laquelle les maisons et appartements trouvent preneurs.

Les agents immobiliers notent par ailleurs un fort intérêt pour les mancelles et les biens nécessitant une rénovation. En outre, ces dernières années, les investissements dans des immeubles destinés à la colocation et dans des habitats réaménagés se multiplient.

Important Outre les conditions d’emprunt attractives, la relative stabilité des prix est l’un des moteurs de l’activité du marché.

En fonction des secteurs, la moyenne par mètre carré se situe entre 1 300 euros et 2 200 euros pour les maisons individuelles. Pour les appartements, il faut prévoir entre 500 euros et 1 700 euros par mètre carré.

Un risque de ralentissement dû à la réduction des aides publiques

Après une bonne performance en 2018, les acteurs du secteur redoutent l’effet de la suppression et du recentrage des dispositifs publics d’aide à l’accession sur l’ensemble du marché immobilier.

Ainsi, la fin de l’avantage fiscal octroyé aux investisseurs dans le cadre de la loi Pinel risque de freiner les ventes dans l’immobilier neuf. L’offre commence déjà à diminuer, certains promoteurs ayant renoncé à leurs projets au Mans.

De même, entre 2017 et 2018, le montant du prêt à taux zéro accordé aux primo-accédants a été réduit de moitié, alors que le prix des terrains à bâtir a augmenté, obligeant certains ménages à revoir leurs ambitions à la baisse.

Il existe toutefois une solution pour gagner du pouvoir d’achat : le rachat de crédits, grâce à l’allongement de la durée de remboursement, qui permet d’alléger les mensualités, et donc le taux d’endettement.

Archives

Rachat de crédits
Rachat de crédit au meilleur taux

Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités.

Demandez gratuitement un rachat de crédits
Liens sponsorisés
publicite
publicite

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top