Menu Crédit immobilier

Notre analyse des taux immobiliers - Février 2020

Pas de grand changement et pourtant ça coince…

analyse des taux

Des moyennes globalement stables

Pas de grand changement dans les barèmes des banques en février, en effet les taux restent très bas et globalement stables. Certains établissements appliquent quelques hausses légères mais très ciblées, d’autres baissent et le reste ne bouge pas.

Ainsi, les moyennes se situent toujours sur 15 ans autour de 1,10%, sur 20 ans à 1,25% et sur 25 ans à 1,50%.

En revanche, du côté des meilleurs dossiers, les décotes que nous connaissions il y a quelques mois se sont, comme nous vous l’annoncions le mois dernier considérablement raréfiées et font aujourd’hui figure d’exception
explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com

Concrètement, cela signifie que les excellents dossiers avec des revenus supérieurs à la moyenne et un bel apport obtiennent des taux autour de 1% et non plus 0,75% ou 0,80% comme c’était devenu habituel à l’été et à l’automne dernier.

Rien d’alarmant mais c’est évidemment un signe fort que les banques cherchent à reconstituer un peu de marge sur le crédit immobilier
ajoute-t-elle

Taux affichés au 06 février 2020 :

1,10 % sur 15 ans
1,30 % sur 20 ans (+0,04%)
1,49 % sur 25 ans

Taux courte et longue durée - National

 ExcellentTrès bonBon
7 ans 0,34 % 0,55 % 0,76 %
10 ans  0,50 % 0,65 % 0,90 %
15 ans 0,69 % 0,85 % 1,10 %
20 ans 0,86 %  1,05 % 1,30 %
25 ans
 1,03 % 1,29 % 1,49 %

Source Meilleurtaux.com - Taux moyens hors assurance

Des taux directeurs qui repassent en territoire négatif

Depuis fin janvier, les taux directeurs sont repassés en territoire négatif mais sans influence directe sur les taux des crédits immobiliers aux particuliers qui restent eux globalement stables.

Néanmoins, cette baisse des OAT qui se situent autour de -0,10 début février permet aux banques d’augmenter leurs marges
explique Maël Bernier

evolution taux oat fevrier2020

Évolutions à venir ?

Suite aux recommandations prodiguées par le haut conseil du secteur financier fin 2019 et renouvelées par le gouverneur de la banque de France lors de ses vœux en janvier, les banques n’ont d’autre choix que de restreindre les conditions d’octroi au crédit immobilier.

En effet, il leur a été demandé 2 choses :

  • de respecter stricto sensu le critère de 33% d’endettement à savoir pas plus d’1/3 des revenus pour les mensualités de crédit et non plus de considérer comme c’était le cas auparavant le reste à vivre des ménages emprunteurs
  • de limiter les emprunts sur 25 ans et plus et notamment sans apport

Ces recommandations ont pour conséquence directe depuis le début de l’année, d’exclure des finançables, les plus jeunes (directement concernés par les durées longues), sans aucun apport mais également à l’autre bout de la chaîne les investisseurs locatifs qui dépassent souvent les 33% d’endettement.

Dans ce contexte, les crédits sont plus difficiles à obtenir et bien évidemment le recours à un spécialiste peut être une aide précieuse.

Concernant l’évolution des taux, la tendance à la stabilité devrait se confirmer et nous ne pouvons écarter quelques nouvelles baisses. Néanmoins étant donné les nouvelles règles en vigueur, les emprunteurs seront sans aucun doute moins nombreux à en profiter
conclut Maël Bernier
Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.