Le Vésinet lutte contre la désertification médicale

medecin avec stetoscope

Certains habitants du Vésinet peinent à se faire soigner, faute de médecin traitant. Ayant constaté la situation il y a près de deux ans, Bernard Grouchko, le maire de la ville, n’a pas manqué de réagir. Un projet a été mené et vient de se concrétiser, avec l’aval des professionnels de santé exerçant dans la localité.

La pénurie de médecins s’est désormais étendue au-delà des zones qui se situent en périphérie des villes et des milieux les plus reculés. Le Vésinet, localisé dans la partie est du département des Yvelines, est par exemple touché par le problème.

Concrètement, la ville a perdu treize praticiens entre 2010 et 2018, alors que seulement quatre professionnels s’y sont installés durant la même période. L’élu de la municipalité opine que l’écart est particulièrement important.

Afin d’y remédier, Le Vésinet a décidé d’ouvrir une maison médicale où sont censés travailler plusieurs acteurs de santé (hormis la mutuelle santé). Ils se partagent les locaux, dont l’espace d’accueil.

Les projets s’enchaînent dans la localité

L’instauration de pôles de santé est le fruit d’une coopération avec les praticiens de la ville, qui perçoivent d’ailleurs positivement la réalisation du projet. Selon le maire, les médecins préfèrent que tous les patients en demande de soins soient servis. En effet, un refus de prise en charge peut susciter chez eux un problème de conscience morale.

Le docteur Gomez, qui exerce en tant que cardiologue dans la ville, estime que tous les jeunes de la profession approuvent le nouveau modèle. S’il voit en ce projet de nombreux avantages (interdisciplinarité, fonctionnalité, abordabilité des loyers), il en précise également l’intérêt :

Le rôle du généraliste est cardinal. Et le principe de la maison médicale avec ses espaces partagés permet aux spécialistes de travailler de manière très serrée avec lui. À l'arrivée, c'est dans l'intérêt du malade.

Le Vésinet envisage de poursuivre la lutte contre la désertification médicale. Bernard Grouchko a notamment déclaré qu’un autre projet, qui réunit une quinzaine de médecins, se prépare dans la ville.

La maison médicale devrait attirer de nombreux professionnels de santé

Dans les Yvelines, plusieurs communes ont choisi de mettre en place des cabinets communs. En 2019, Vélizy a par exemple ouvert une maison médicale regroupant 18 professionnels de santé. Pour sa part, Le Vésinet a établi la sienne dans une ancienne crèche. Celle-ci est située dans le quartier Princesse, dans un immeuble dédié à l’habitation. La municipalité a rénové les locaux en six mois. Les travaux, qui n’ont pas été subventionnés, lui ont coûté 300 000 euros.

Le docteur Gomez note qu’il s’agit d’une opportunité susceptible de séduire des médecins qui travaillent au Vésinet :

L'offre était très intéressante… La mairie a fait un effort important sur le plan financier et cela permet de renouveler l'offre de santé et d'attirer de nouveaux médecins.

Pour l’heure, la maison médicale nouvellement construite accueille un généraliste, un chirurgien et un pédiatre. Trois infirmières y travaillent également. Deux autres professionnels de santé sont censés rejoindre l’équipe dans les prochaines semaines.

Archives

Comparez les
mutuelles santé
Plus de 1000 formules comparées en moins de 2mn
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
1000 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
1000 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.