L’épargne des Français a augmenté de 5,1 milliards au premier trimestre

argent dans un porte-monnaie

Malgré la fin du confinement qui a limité certaines dépenses, les Français continuent à mettre de l’argent de côté. Les statistiques de la Banque de France publiées à la mi-août montrent que l’épargne des ménages a encore augmenté de 5,1 milliards d’euros, placés principalement sur les livrets d’épargne réglementée et les dépôts à vue.

5,1 milliards d’épargnes supplémentaires au premier trimestre

Important Depuis le début de la pandémie, les flux de placements des particuliers atteignent des niveaux inédits.

Cette tendance à l’épargne s’explique par la réduction de certaines dépenses du fait des diverses restrictions, mais aussi par la prudence des ménages dans un contexte économique incertain.

Ainsi, selon la Banque de France,

Au cours du premier trimestre 2021, 5,1 milliards sont venus s’ajouter aux sommes en numéraire placées sur les comptes à vue et livrets d’épargne réglementée.

De 25,5 milliards au dernier trimestre 2020, le montant est passé à 26,9 milliards entre le 1er janvier et le 31 mars 2021.

Il apparait en revanche que les autres livrets ont connu un moindre succès, puisqu’entre les deux trimestres analysés, les placements ont diminué de 8,6 milliards à 6 milliards.

Les ménages sont également nombreux à se lancer dans un rachat de crédits. L’objectif : alléger leurs mensualités afin de préserver l’équilibre de leur budget. D’une part, ils profitent des taux d’intérêt très attractifs actuels, souvent nettement plus élevés que celui en vigueur au moment de la souscription du prêt. D’autre part, la durée de remboursement est allongée, ce qui fait baisser le montant des échéances.

Les actifs retenus pour les placements des Français

Important L’encours des principaux placements financiers entre début janvier et fin mars 2021 représente 2,5 fois le PIB.

La Banque de France attribue le net accroissement des flux d’actifs sous forme de produits de fonds propres à la forte hausse :

  • des flux en actions non cotées et autres participations,
  • les placements d’assurance vie en unités de compte, avec un montant qui s’établit à 7,6 milliards, soit 3,5 milliards supplémentaires par rapport au quatrième trimestre de l’an dernier.

Cela signifie qu’en cumulé sur quatre trimestres glissants en fin décembre 2020, les flux de placements des ménages se maintiennent à 202,9 milliards d’euros, aux mêmes niveaux élevés observés depuis un an. Les produits de taux, qui grimpent à un pic historique à 162,9 milliards d’euros, constituent la principale catégorie d’actifs associés à ces flux. La collecte d’assurance vie en unité de compte est particulièrement dynamique. La Banque de France annonce néanmoins un

Léger recul du flux d’épargne investi dans les produits de fonds propres.

En effet, il s’élève à « seulement » 42,4 milliards d’euros sur les trois premiers mois de 2021, contre 46,6 milliards du 1er octobre au 31 décembre 2020. Cette baisse s’explique d’après l’institution par les

Cessions nettes d’organismes de placements collectifs (OPC) investis en actions.
Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités

Archives

Jusqu’à -60%*
sur vos mensualités avec le
rachat de crédits !
je compare les offres
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.