Faut-il craindre une inflation sévère à cause de la hausse spectaculaire du prix du pétrole ?

Barils d'huile de métal

Le prix du baril de pétrole a toujours influé sur l’indice des prix à la consommation. Et cette influence risque d’être grandissante avec la flambée du cours du pétrole. Faut-il craindre une inflation conséquente suite à cet emballement du brent ? Les analystes pensent que ceci aura un impact certain, mais ils restent confiants quant au pouvoir d’achat des ménages.

Un impact grandissant sur l’inflation

Ces dernières années, le prix du pétrole a évolué en dents de scie. Le court du brent (le baril de référence en Europe) a littéralement piqué du nez en 2020, notamment à cause de la crise sanitaire, mais aujourd’hui, il est en train de remonter à un rythme plutôt rapide, atteignant presque le niveau qui était le sien en 2019.

ImportantEt l’envolée du prix du pétrole est ressentie directement par les consommateurs puisque le prix à la pompe a gagné 0,28 euro depuis le printemps 2020 pour s’établir actuellement à 1,44 euro.

Mais pour l’heure, cette hausse se ressent uniquement dans les stations-service puisqu’elle n’a pas encore impacté les autres produits de consommation courante.

Selon les spécialistes, l’influence de la flambée du prix du pétrole se fera ressentir sur l’indice prix à la consommation, mais très doucement. Cependant, les observateurs affirment également que

Ce regain de valeur de l’or noir sera la cause majeure de l’inflation pour cette année.

Déjà en mai dernier, la hausse de 0,7 point du taux de l’inflation qui s’établissait alors à 1,4 % était imputable aux produits pétroliers. Et l’évolution à 1,5 % en juin n’est pas non plus étrangère au prix de l’or noir.

Les ménages sont pour l’instant épargnés

Hormis pour les ménages modestes qui utilisent leur véhicule thermique de manière fréquente, l’envolée du prix du pétrole n’aura pas d’impact sur le pouvoir d’achat des Français.

Grâce à l’épargne accumulée pendant la crise, à la hausse des revenus bruts disponibles, ou encore aux solutions destinées à alléger les dettes, comme le regroupement ou le rachat de crédit, le pouvoir d’achat des ménages devrait continuer à progresser cette année (+1,8 % d’après un organisme spécialisé).

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.