La Banque de France préoccupée par la propagation des variants du covid-19

banque de france

Le 28 juin dernier, la Banque de France a publié son bulletin semestriel d’évaluation des risques du système financier. Elle a évoqué son inquiétude par rapport à une éventuelle dégradation de la situation sanitaire pouvant être due aux variants du covid-19. L’endettement net s’est en effet maintenu sur des niveaux atteints à fin 2019.

Les incertitudes planent toujours

Malgré cette récente reprise, les incertitudes persistent. Raison pour laquelle la Banque de France (BdF) prend ses précautions dans son rapport d’évaluation des risques du système financier français qu’elle a publié le 28 juin dernier.

Selon Sylvie Goulard, seconde sous-gouverneure de la BdF, lors de son interview dans Les Échos,

Même si l’endettement brut s’est stabilisé au premier semestre 2021, l’endettement net s’est maintenu au même niveau qu’à fin 2019 à cause de l’augmentation de la trésorerie.

Sylvie Goulard

Elle a rajouté que

Les nouvelles contaminations aux variants du coronavirus doivent mettre tout le monde sur ses gardes.

Comme les autorités déploient tous les moyens afin de contrôler la situation sanitaire et que la campagne de vaccination se poursuit, la reprise de l’activité va progressivement remettre la trésorerie à des niveaux normaux et les prêts de précaution vont également commencer à être remboursés.

À noter que si un emprunteur a accumulé plusieurs prêts et qu’il ne parvenait plus à les rembourser, une solution existe pour alléger ses mensualités et l’aider ainsi à assainir ses finances : le rachat de crédit.

Sylvie Goulard a en outre expliqué que

D’après le baromètre de la BdF, cette reprise est basée sur un travail dirigé depuis le mois de mars. Aussi, il est important de considérer les événements sanitaires qui pourront avoir lieu.

Sylvie Goulard

Je réduis mes mensualités

L’endettement des États au centre des préoccupations

Selon les auteurs du rapport, l’endettement de l’économie, dont celui des entreprises non financières, fait partie des principales préoccupations de l’institution, mais la Banque de France s’inquiète également de l’endettement des États. Quant aux particuliers, la hausse du niveau de leur endettement est due en grande partie au recours massif à l’emprunt immobilier.

Sylvie Goulard a souligné que

Les prêts à taux fixes en France sont plus sécurisants pour les emprunteurs.

Sylvie Goulard

Enfin, la Banque de France reste attentive aux coûts des actifs financiers, dont les valorisations sont importantes. Ceci accroît pourtant les risques de déstabilisation du système.

Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
top

Archives

Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.