30 millions d’euros pour renforcer l’aide aux impayés de loyer

30 millions euros aide loyer

Les impacts de la crise sanitaire sur la situation financière des Français sont sévères. Un nombre croissant de ménages peinent à s’acquitter de leur loyer. Après avoir lancé l’Observatoire des impayés de loyers et de charges en novembre 2020, la ministre déléguée au Logement annonce le doublement des aides accordées par les départements afin de limiter les impayés.

Abondement de l’aide aux impayés de loyer

Emmanuelle Wargon a récemment déclaré au micro de franceinfo avoir noté une

Faible hausse du nombre d’impayés de loyer malgré les difficultés des ménages causées par la crise.

Emmanuelle Wargon

Elle évoque ainsi des « signalements provenant d’une dizaine de départements, mais peu de signalements émanant des bailleurs sociaux et propriétaires privés.

Pour autant, le gouvernement a décidé de prendre les devants afin d’éviter l’accumulation des impayés. La ministre déléguée au Logement a fait part de

L’engagement de l’État à doubler le budget alloué par les départements à l’aide aux impayés de loyer.

Emmanuelle Wargon

Cet abondement évalué à 30 millions d’euros répond à l’une des revendications des associations CIL (Comité d’Intérêt Local).

Emmanuelle Wargon a par ailleurs indiqué qu’un point est prévu avec les associations afin d’assurer un suivi au plus près de la situation, qu’elle affirme prendre très au sérieux.

Un renforcement des dispositifs locaux pour « éviter la spirale »

Important Rappelons que le fonds de solidarité pour le logement (FSL) a été déployé dans chacun des départements français pour venir en aide aux ménages en proie à des problèmes pour payer leur loyer.

Le dispositif local couvre également les autres charges relatives au logement.

Car l’absence de solution à long terme pour ces dettes risque de conduire au surendettement, une situation dont l’Exécutif veut protéger les consommateurs. Avec le ralentissement de l’activité dans de multiples secteurs, des millions de personnes ont subi une baisse de revenus ou sont toujours au chômage partiel ou total.

Dans ce contexte tendu, les opérations de rachat de crédits ont connu un réel regain d’intérêt. Elles consistent à regrouper les soldes des emprunts en cours en un nouveau contrat unique. La durée de remboursement est allongée, ce qui allège mécaniquement le montant des mensualités. En améliorant le reste à vive du ménage, ce montant lui permet de préserver l’équilibre de son budget.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.