Une sortie de confinement difficile financièrement pour les entreprises et les ménages canadiens

Sortie difficile finance entreprise confinement

Au Canada, les entreprises ont déjà eu du mal à s’acquitter de leurs créances avant la pandémie, et les voilà aujourd’hui lourdement pénalisées par la suspension des activités pendant le confinement. Selon certains experts de la FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante), la situation pourrait empirer, d’autant plus que l’économie pourrait ralentir significativement du fait de la hausse de l’insolvabilité des ménages.

Le risque de défauts de paiement s’accroît

Selon les analystes,

Les mesures de soutien économiques mises en place par le gouvernement canadien devraient se poursuivre après le déconfinement et porter davantage sur l’allègement des dettes.

D’ailleurs, une étude menée récemment auprès des consommateurs a révélé que 44 % des ménages au Canada avaient subi une baisse des revenus liée à la crise sanitaire.

Important En hausse depuis 2019 (+9,3 %), le nombre des défauts de paiement risque de se multiplier à cause des effets de la crise sanitaire. Ce problème touche aussi bien les ménages que les entreprises du secteur non financier, lesquelles peinent à rembourser les intérêts de leurs prêts et les frais d’amortissement.

Les experts de la FCEI préconisent ainsi l’octroi de subventions à ces acteurs économiques afin d’éviter les faillites en cascade.

Les mesures de soutien sous forme de prêt ne feront qu’aggraver la situation,

précisent-ils.

Pour leur part, les entreprises et particuliers qui font face à des dettes élevées peuvent alléger leurs charges financières en recourant au regroupement de crédits. Cette solution leur permet de bénéficier d’une baisse des mensualités et d’un rallongement de la durée de prêt.

Baisse des revenus pour 44 % des ménages

La crise sanitaire a eu des impacts réels sur la santé financière des Canadiens. Confrontés à une baisse de revenus, ils sont contraints de modifier leurs habitudes de consommation : réduction des dépenses, paiement des achats par carte ou par mobile, etc.

Il convient dans ce cas de renouveler les mesures de soutien de l’État et l’adapter au contexte pour activer la reprise des activités des entreprises et relancer la consommation,

suggère la FCEI.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.