Une nette diminution du nombre de dossiers de surendettement déposés en Haute-Loire

paysage Puy en Velay

Le dernier rapport d’activités de la commission plénière de surendettement montre une diminution du nombre de dossiers de surendettement en Haute-Loire au cours de l’année 2018. La présentation a été faite par Étienne Heraud, directeur de la Banque de France, en présence de Yves Rousset et Valérie Michel-Moreaux, respectivement préfet et directrice des finances publiques du département.

Recul notable des dossiers de surendettement déposés

Pour mémoire, les ménages souffrant d’un « endettement excessif » peuvent déposer un dossier auprès de la commission de surendettement de la Banque de France. À l’issue de la procédure,

  • un étalement des remboursements peut leur être accordé,
  • et dans certains cas, l’effacement de tout ou partie des sommes dues est possible.

L’objectif est de décharger ces Français en grande difficulté du fardeau de leurs dettes et leur permettre de prendre un nouveau départ.

Important En Haute-Loire, les commissions ont reçu 596 dossiers de surendettement, dont 94 % ont été déclarés recevables.

D’une année à l’autre, le nombre de foyers ayant engagé une procédure a donc baissé de 13,2 % et par rapport à 2013, 200 dossiers en moins ont été traités. Ce mouvement baissier suit la tendance observée à l’échelle nationale.

L’heure est en revanche à la stabilité pour les re-dépôts entre 2017 et 2018, à 52,5 %. Le renouvellement de la demande d’examen par la commission s’explique par la limitation à deux ans du délai de suspension des dettes et les changements importants de la situation personnelle, professionnelle ou financière des surendettés.

Profil type des surendettés en Haute-Loire

Important Comme dans la plupart des villes françaises, les personnes seules sont les plus vulnérables, près de 58 % des dossiers concernant des personnes célibataires, veuves, séparées ou divorcées.

Plus de la majorité a entre 35 et 54 ans. S’agissant de la situation professionnelle, les actifs, qu’ils travaillent en CDD ou CDI, sont minoritaires, puisqu’ils ne représentent qu’un quart des surendettés, contre 48 % de personnes sans activité et 15 % de retraités.

Leur dossier se compose pour environ 84 % de charges courantes, tandis que la part des crédits à la consommation s’élève à 69 %. Enfin, les prêts à l’habitat ne se retrouvent que dans 16 % des cas.

Si l’on s’intéresse au ratio entre le nombre de dossiers et la population, la Haute-Loire compte 315 dossiers pour 100 000 habitants.

En comparaison, les moyennes pour l’Auvergne Rhône-Alpes et l’ensemble du territoire se situent respectivement à 270 et 305. En revanche, l’endettement médian en Haute-Loire est nettement inférieur à celui de la région, à un peu plus de 16 000 euros contre presque 19 000 euros.

Pour éviter le surendettement, de nombreux ménages recourent à diverses solutions, dont le rachat de crédits.

Important Cette opération consiste à regrouper leurs dettes en cours, même de différente nature, auprès d’un établissement tiers qui émet un nouveau prêt à la durée allongée.

Ce montage permet d’alléger les mensualités et retrouver du pouvoir d’achat.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.