Baisse de la CSG, mais les retraités réclament un peu plus de pouvoir d'achat

Baisse csg plus de pouvoir d'achat

Au début de son mandat, le Président de la République avait décidé d’augmenter de 1,7 point la Contribution Sociale Généralisée (CSG) pour les retraités. Cette hausse a provoqué l’ire des principaux concernés et fait partie des évènements à l’origine du mouvement des Gilets jaunes. Depuis, Emmanuel Macron est revenu sur sa décision, mais le geste reste insuffisant aux yeux de beaucoup de Français.

Les retraités réclament une mesure plus concrète

Les séniors saluent ce retour à la normale. Mais ils ne s’en contentent plus. Avec l’impression (factice selon les chiffres) que leur pouvoir d’achat est en constante baisse, ils réclament désormais une revalorisation de leur pension de retraite.

Les voix qui se font le plus entendre sont bien sûr celles des personnes non concernées par le remboursement.

Important En effet, comme la CSG prélevée au début de l’année prenait déjà en compte la hausse annoncée, le Président a décidé de restituer le surplus, mais sous conditions de revenus.

Seuls les retraités dont le revenu fiscal de référence (RFR) est compris entre 14 549 et 22 580 euros (célibataire), et entre 22 317 et 34 636 euros (couple) en bénéficieront.

Pour les séniors disposant d’un RFR supérieur à 22 580 euros (personne seule) et 34 636 euros (couple), la hausse reste en vigueur et aucun remboursement n’est prévu.

Mais même ceux qui en bénéficient continuent à afficher leur mécontentement, déplorant la portée moindre de l’initiative.

Les difficultés financières touchent tout le monde

De l’avis général, le président de la République doit réfléchir à un moyen d’augmenter les pensions de retraite, ou du moins, améliorer le pouvoir d’achat. Même pour les foyers disposant d’un revenu annuel supérieur à 35 000 euros, les fins de mois restent difficiles à boucler.

Les factures s’amoncellent et les différents crédits pèsent de plus en plus sur le budget des ménages. Les recours au regroupement de crédits sont de plus en plus fréquents.

Un couple de séniors gagnant 36 000 euros par an affirme que son pouvoir d’achat

« A baissé de 25 % en une vingtaine d’années »

Et se désole que

« Le pouvoir en place n’entreprend rien pour remédier à la situation ».
calculez votre nouvelle mensualité
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
déposez votre demande
de prêt
Jusqu’à -60%*
sur vos mensualités avec le
rachat de crédits !
je compare les offres
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.