L’Israël ajuste sa stratégie de lutte contre le SARS-CoV-2

israel

En Israël, les cas contacts munis d’un test négatif et vaccinés contre le coronavirus sont exemptés d’isolement. Le gouvernement a adopté cette décision pour désengorger les laboratoires par rapport à leur capacité de dépistage. L’Exécutif a aussi lancé l’administration de la quatrième dose, ouverte aux plus exposés et aux plus vulnérables.

Le variant Omicron circulant extrêmement vite, l’Israël a renforcé fin novembre 2021 les conditions d’entrée des étrangers sur son territoire. Il a complètement fermé ses frontières pour cette catégorie de voyageurs. Cependant, le pays a partiellement allégé ses règles à compter du 9 janvier dernier. Auparavant, les ressortissants d’autres États présumés vaccinés contre le coronavirus étaient acceptés. Néanmoins, seuls ceux provenant de pays jugés à risque moyen étaient admis.

Le 3 janvier dernier, le ministère de la Santé a déclaré que l’Éthiopie demeurera sur la liste rouge de l’Israël. En d’autres termes, ils sont toujours considérés comme à haut risque, tout comme la Turquie ou encore la Suisse.

Je trouve la meilleure assurance santé

Les règles de quarantaine sont allégées

Même chose pour le Mexique, la Tanzanie, les Émirats arabes unis, la Grande-Bretagne et les États-Unis. Les passagers au départ de ces contrées doivent demander une autorisation particulière pour séjourner sur le sol hébreu. Pour l’obtenir, ils sont appelés à s’adresser à un comité mis en place à cet effet.

Le ministère de la Santé a aussi conseillé de mettre dans la classe « orange » :

  • Le Canada ;
  • Le Portugal ;
  • L’Espagne ;
  • Le Nigéria ;
  • L’Afrique du Sud ;
  • La France.

Actuellement, ceux-ci figurent parmi les 16 pays qui composent la catégorie « rouge ». Le département a également indiqué que les passagers en provenance des 199 pays « orange » devront :

  • Pratiquer des tests PCR après et avant leur arrivée ;
  • Justifier au préalable qu’ils sont guéris du SARS-CoV-2 ou vaccinés.

Étant donné la propagation galopante d’Omicron, l’Exécutif israélien a aussi engagé un adoucissement des règles d’isolement. Il espère ainsi empêcher la paralysie de l’économie et du système de santé.

Pour les sociétés opérant comme comparateur mutuelle, la situation à l’origine de cette décision devrait entraîner une hausse de l’activité. En effet, la queue pour réaliser un test PCR devient par exemple de plus en plus longue. Quant aux résultats, leurs délais ne cessent de s’étendre. Tant la capacité d’analyse de cet outil de dépistage approche de la saturation.

Je trouve la meilleure assurance santé

La campagne de quatrième dose de vaccin a commencé

Dès lors, les cas contacts échapperont à l’obligation de quarantaine s’ils :

  • Justifient d’un test négatif ;
  • Détiennent une attestation de vaccination.

Le Premier ministre Naftali Bennet a annoncé le 2 janvier dernier :

Nous nous préparons à changer les critères de prescription de dépistage afin de réduire cette trop forte affluence.

Naftali Bennet

Dans plusieurs cas, le test PCR serait délaissé au profit du test antigénique, estime les médias israéliens. De son côté, l’éventualité d’une immunité collective est davantage évoquée par les scientifiques. Pour l’un d'eux, Omicron constitue pour partie une bonne nouvelle, sachant qu’il instaure :

[…] Les conditions d'une immunité collective naturelle et graduelle même si, bien sûr, le Covid peut encore nous réserver des surprises.

Naftali Bennet

En parallèle, Tel-Aviv a décidé le 2 janvier 2022 de proposer la quatrième dose de vaccin anti-coronavirus :

  • Au personnel soignant ;
  • Aux plus de 60 ans, pensionnaires dans les maisons de retraite ;
  • Aux immunodéprimés.

Naftali Bennet a lancé une alerte selon laquelle l’Israël pouvait :

S'attendre à 50.000 nouveaux cas par jour prochainement.

Naftali Bennet

top

Archives

  • Janvier

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.