Immobilier neuf : ces villes où les acheteurs ont perdu quelques mètres carrés

Perte mètre carré logement neuf

Cinq métropoles françaises ont vu leur pouvoir d’achat immobilier s’affaiblir entre la fin du premier trimestre et le début du troisième trimestre 2020. Cette baisse a pour principale cause la hausse des prix des logements neufs dans ces grandes villes. Celle-ci a été plus marquée pour Lyon et Lille, mais reste plus modérée pour Montpellier, Toulouse et Marseille.

En revanche, la tendance est à la hausse pour les villes de Paris et Strasbourg alors que le pouvoir d’achat immobilier stagne dans les métropoles de Nantes et Bordeaux. Selon les professionnels du secteur, la faiblesse des taux d’emprunt a également contribué à faire progresser les pouvoirs d’achat dans ces villes où la demande de logement demeure très forte.

Une hausse de 200 euros des mensualités à Lyon

Pour l’achat d’un T3 neuf à Lyon, l’acquéreur doit verser 1 783 euros de mensualités. Le montant a augmenté de 200 euros entre mars et septembre (+12 %) entraînant ainsi une baisse significative du pouvoir d’achat immobilier dans cette métropole. Même scénario pour Lille où les prix dans le neuf ont enregistré une hausse de 25 000 euros au cours de cette période.

ImportantLes acheteurs ont en revanche gagné jusqu’à 4 % de pouvoir d’achat dans les 3 autres métropoles (Montpellier, Toulouse, Marseille), et ce, malgré une envolée des prix allant de 6 000 euros à 9 000 euros.

Afin d’améliorer sa capacité d’achat, le futur acquéreur peut recourir au rachat de crédits. Cette opération permet de réduire les mensualités et de profiter éventuellement d’un taux plus avantageux.

Avec l’aide d’un courtier, il est plus facile d’accéder à la meilleure offre sur le marché.

Les mensualités aux environs de 1 200 euros à Strasbourg

Les mensualités ont en revanche reculé pour l’achat d’un T3 neuf à Strasbourg. Il faut en moyenne verser 1 200 euros, contre 1 381 euros à Nantes et 1 455 euros à Bordeaux.

À Paris, bien que l’offre dans le segment du neuf reste très rare, les acquéreurs potentiels peuvent trouver des logements en accord avec leurs envies dans les communes environnantes.

Le montant des mensualités s’établit à 3 832 euros, et selon le constat des professionnels du secteur, celui-ci a enregistré un repli de 2,53 %.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.