Chute de la consommation des ménages au troisième trimestre

Chute consommation ménages

Alors que la consommation des Français avait crû depuis le mois de mai jusqu’à la fin de l’été, elle est repartie à la baisse en septembre. D’après les données de l’Insee pour le troisième trimestre, les dépenses des ménages en biens sont retombées en dessous de leur niveau de février, avant la mise en place du confinement.

Chute de la consommation des ménages en dessous de son niveau de février

Entre le mois de mai et fin août, à la faveur de la reprise de l’activité, la consommation des ménages en biens a enregistré une nette progression. Mais à la rentrée, la courbe s’est à nouveau infléchie de manière significative. En effet, l’Insee déclare que

Pour la première fois depuis la levée des restrictions sur les déplacements, elle est inférieure à son niveau de février.

Dans son communiqué, l’institut précise que

Les dépenses de consommation des Français ont reculé de 5,1 % en septembre après une hausse de 2,2 % le mois précédent.

Il attribue principalement ce mouvement au repli de 6,8 % des acquisitions de biens manufacturés. Le textile affiche la baisse la plus marquée avec -15,9 % alors que les ventes avaient bondi de 22,0 % en août. Les analyses mettent en cause le retard des soldes d’été, qui se sont tenues cette année du 15 juillet au 11 août.

La chute est également due en partie à la diminution de 4,8 % des sommes consacrées aux achats alimentaires, ainsi qu’à la légère décrue des dépenses énergétiques (-0,9 %).

Rebond de l’économie sur l’ensemble du troisième trimestre

Néanmoins, l’Insee annonce

Une forte embellie (16,4 %) de la consommation des ménages sur l’ensemble du 3e trimestre après un décrochage de 7,1 % entre avril et juin.

Elle est même supérieure de 1,3 % à son niveau de la même période l’an dernier.

De manière générale, au cours des trois mois, l’économie française a connu une nette amélioration, bienvenue après l’effondrement observé en mars et avril à cause du confinement. L’Insee fait ainsi état d’une augmentation de 18,2 % du produit intérieur brut.

De son côté, le ministre de l’Économie s’est félicité de

L’efficacité des mesures de soutien aux ménages

Qui auraient contribué à « la préservation de leur pouvoir d’achat.

Pour autant, des millions de Français ayant subi une perte de revenus rencontrent d’importantes difficultés financières.

ImportantCeux qui accumulent les emprunts sont nombreux à recourir au rachat de crédits pour alléger leurs mensualités et maintenir ainsi l’équilibre de leur budget.

L’unique « contrepartie » de cette solution est que le coût total des prêts se retrouve majoré du fait de l’allongement de la durée de remboursement.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.