La problématique épineuse des personnes sans abris

Personne sans abris problématique

Avec le déconfinement, et bien que le coronavirus circule toujours, les Français ont progressivement retrouvé un semblant de normalité dans leur quotidien. Mais la reprise de la vie normale n’élude pas les problèmes sociaux rencontrés pendant la période trouble et qui nécessitent des solutions pérennes. Le gouvernement travaille, entre autres, à poursuivre les aides accordées à ceux qui sont frappés de précarité.

Passer de l’hébergement d’urgence à une solution plus permanente

En 2017, bien avant l’épidémie, l’État avait mis en place la « SNLA » ou « Stratégie Nationale pour le Logement d’Abord ». Le but était d’accompagner les personnes sans-domiciles fixes (SDF) et de faciliter au mieux leur accès au logement.

Lorsque le coronavirus est apparu, un dispositif d’urgence a été déployé pour héberger au plus vite les personnes condamnées à être « confinées dehors ».

L’opération a été un succès, comme le rappelle Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, remerciant aux passages tous les acteurs qui y ont contribué.

Important Pour rappel, 20 000 SDF ont pu bénéficier de l’hébergement d’urgence au plus fort de la crise. Ce résultat a pu être obtenu grâce aux concours de nombreuses associations.

Le pari est aujourd’hui de pérenniser le dispositif et de prolonger les aides gouvernementales, notamment envers les ménages les plus vulnérables. Les personnes hébergées d’urgence lors de la crise ne devraient pas retourner dans la rue, Mme Wargon exhortant l’État à leur proposer des solutions de relogement.

Pour ce faire, le gouvernement souhaite renforcer la coopération avec les associations, mais également avec toutes les forces vives de la nation, en l’occurrence les collectivités territoriales, les bailleurs sociaux, les institutions financières ainsi que les entreprises en tout genre.

Venir en aide aux plus démunis

La pandémie ainsi que les mesures de confinement ont plongé bon nombre de ménages dans la précarité. Avec le chômage qui les menace, le rachat de crédits et autres renégociations risquent de ne plus suffire pour assainir leur situation financière.

De ce fait, le gouvernement se doit de trouver, là encore, une solution rapide et efficace pour remettre à flot les ménages les plus vulnérables.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.