Mettre en gage ses « actions » pour obtenir un prêt, la nouvelle astuce des Belges fortunés

Action en gage prêt

Pour accorder un prêt, les organismes de crédit exigent souvent des garanties. Et plus la somme empruntée est importante, plus la garantie l’est aussi. La nouvelle parade trouvée par les Belges fortunés est de garantir leur crédit par les actions qu’ils détiennent. Avec cette pratique, chacun y trouve son compte, puisque les banques peuvent ainsi se débarrasser d’un trop-plein de liquidités.

Un accord gagnant-gagnant

Important Connu sous le nom de crédit « Lombard », le crédit garanti par des titres attire de plus en plus d’emprunteurs belges. En pleine relance économique, cette solution parait judicieuse puisque les titres sont appelés à gagner en valeur, ce qui permet de prétendre à un prêt conséquent, avec des taux qui sont toujours aussi attractifs.

Pour les banques, le crédit « Lombard » présente également un intérêt certain puisqu’il leur permet de réduire le volume de liquidités dormantes. De plus, avec le taux directeur de la BCE qui est resté négatif, si les établissements décidaient d’y entreposer leur excédent de liquidités, ils se retrouveraient à payer un frais de dépôt. Même dans un contexte de taux bas, le crédit demeure la solution la plus viable.

Je réduis mes mensualités

Un succès grandissant

Les banques sont nombreuses à proposer les crédits « Lombard », avec presque à chaque fois des formules différentes.

La banque Degroof Petercam se pose comme l’un des acteurs majeurs de ce marché puisqu’elle totalise à l’heure actuelle 2 milliards d’euros d’encours. En un an, le nombre de dossiers traités s’est accru de +10 % (+26 % en 4 ans).

Autre établissement très actif sur les prêts garantis par des actions, Dierickx Leys Private Bank a vu le volume de prêts augmenter de +50 % en une année.

D’autres fournisseurs de crédits sont sur la même dynamique, en l’occurrence Van Lanschot Kempen (+50 % en 5 ans), Puilaetco (+15 %), BNP Paribas Fortis, Belfius, KBC, ABN Amro ou Deutsche Bank.

Il est important de noter qu’à l’instar d’un crédit à la consommation classique, ce type de prêt peut faire l’objet d’un regroupement ou encore d’un rachat de crédit.

Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
top

Archives

Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.