La baisse du pouvoir d’achat immobilier des ménages risquerait de déséquilibrer le marché

Baisse pouvoir achat immobilier risque desequilibre marche

Le rythme soutenu de la hausse des prix immobiliers entre 2017 et 2108 a eu un impact sur le pouvoir d’achat des ménages. En deux ans, la surface achetable ne cesse de reculer, un phénomène qui risquerait de déséquilibrer le marché selon l’observation émise par la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). La situation pourrait s’assimiler à ce qui s’est passé en 2011 : la solvabilité des acquéreurs potentiels s’est dégradée rapidement en raison de l’envolée des prix.

Les taux de crédits bas n’arrivent plus à contrebalancer la hausse des prix

La faiblesse des taux d’emprunt au cours des deux dernières années a encouragé les ménages français à se lancer dans un projet immobilier. Cet enthousiasme a contribué à dynamiser le marché, lequel affiche un volume de transactions s’élevant à environ 965 000 en 2018.

En effet, les primo-accédants et les acheteurs au budget limité n’ont pas eu du mal à souscrire des prêts immobiliers. Et même si la tendance haussière des prix s’est poursuivie, l’allongement de la durée de crédit a permis aux emprunteurs de trouver des solutions de financement adaptées à leurs capacités d’endettement.

D’autre part, il est possible de faire baisser le taux d’endettement et d’accéder plus facilement à la propriété grâce au regroupement de crédits. Cette solution permet non seulement de simplifier la gestion du budget, mais également de diminuer les mensualités de remboursement.

Important Toutefois, comme les prix n’ont cessé de grimper, le pouvoir d’achat immobilier des ménages commence à s’effondrer.

Le Fnaim s’attend ainsi au recul des ventes, en particulier si la remontée des taux de crédit serait appliquée à partir du mois de juillet de cette année.

Les biens situés dans les grandes villes de moins en moins accessibles

Selon l’indicateur du pouvoir d’achat immobilier de la Fnaim

« L’évolution des prix de + 2,7 % enregistrée entre 2017 et 2018 a rendu les biens situés dans les zones tendues de moins en moins inaccessibles pour un grand nombre de ménages ».

En l’espace d’un an, pour une mensualité fixe de 1 000 euros sur une durée de 20 ans et un taux de 1,50 %, la surface achetable a diminué de :

  • 3,2 mètres carrés à Nantes ;
  • 3,6 m² à Lyon ;
  • 4,3 m² à Bordeaux.

Archives

calculez votre nouvelle mensualité
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
à la une
publicite
services
publicite
Jusqu’à -60%*
sur vos mensualités avec le
rachat de crédits !
je compare les offres
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.