L’amélioration des dispositifs de dispense d’avance de frais médicaux est en cours

Stéthoscope et billets en euros sur fond blanc

Un accord de collaboration vient d’être signé entre les fédérations de complémentaire santé (OCAM) et les Libéraux de santé qui regroupe 11 syndicats de professionnels de santé. Cette collaboration vise à améliorer les dispositifs de dispense d’avance de frais pour les patients via la mise en place d’un espace de concertation pérenne entre les deux parties.

Par ailleurs, les professionnels de santé et les organismes complémentaires santé veulent également éviter l’encadrement réglementaire de la solution.

Je trouve la meilleure assurance santé

Trouver une solution cible

Les signataires de cet accord vont ainsi s’entretenir dans l’objectif de trouver une solution cible qui sera adoptée progressivement par les professions de santé membres de l’intersyndical.

Celle-ci prendra en compte les innovations technologiques et les attentes des professionnels de santé et des complémentaires de santé.

Important Ils envisagent en outre de faire évoluer le cahier des charges techniques relatif à la part remboursée par l’AMO en concertation avec la CNAM. D’autre part, ils souhaitent également collaborer sur la prévention.

Pour le patient, le moyen le plus efficace pour trouver le contrat de complémentaire santé adapté à ses besoins est de demander plusieurs devis mutuelle auprès de plusieurs prestataires.

Cette opération est d’ailleurs déjà plus simple grâce aux outils disponibles en ligne. Ces derniers permettent de trouver en quelques clics l’offre qui propose la meilleure couverture à moindre coût.

Les autres parties prenantes pourront intégrer l’accord

Comme les dispositifs d’avance de frais et la prévention concernent également les patients et l’Assurance maladie, l’accord s’ouvre aux autorités publiques et aux représentants des usagers du système de santé.

En tout cas, l’objectif est de définir des solutions concrètes et d’éviter que le ministère de la Santé impose des mesures réglementaires.

Il faut préciser que les professionnels de santé se sont montrés réticents à l’idée de déployer massivement le tiers payant. D’ailleurs, ce terme n’est pas utilisé dans l’accord.

Néanmoins, afin d’améliorer le dispositif, les Libéraux de santé ont décidé d’ouvrir le dialogue avec les organismes de la complémentaire santé.

Jusqu’ici, aucune décision majeure n’a été prise, les deux parties s’engagent juste à mettre en place un espace de dialogue et de co-construction.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.