Covid-19 : le vaccin aurait une incidence sur le cycle menstruel

femme covid

D’après l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), plusieurs femmes se sont plaintes de dérèglements menstruels anormaux après avoir été vaccinées. Les cas les plus fréquents se rapportent à des saignements inattendus et plus abondants ainsi qu’à un arrêt prolongé des règles. Mais le cas le plus surprenant concerne une jeune femme qui a affirmé sur les réseaux sociaux souffrir de ménopause précoce. Ce dernier effet est-il réellement la conséquence du vaccin anti-Covid ?

Je trouve la meilleure assurance santé

Des modifications du cycle menstruel

ImportantL’ANSM confirme que certaines femmes subissent effectivement différents troubles menstruels après avoir reçu une ou deux doses de vaccin. Dans la plupart des cas, il s’agit « de saignements anormalement longs », « d’une absence de règles pendant plusieurs mois », « des douleurs pelviennes ou abdominales importantes », ou « des saignements anormaux en quantité et en durée ».

D’après le docteur Geoffroy Robin, secrétaire général du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), ces bouleversements sont pour la plupart « transitoires, mineurs et totalement réversibles ».

Le CNGOF remarque toutefois que l’insuffisance ovarienne prématurée (soit la ménopause précoce) n’est pas incluse dans les quelque 11 000 signalements recensés par l’ANSM et n’a pas été observée lors des études cliniques.

Le docteur Geoffroy Robin explique ce cas isolé par « une association fortuite ».

Il ajoute également que « des traitements antérieurs à la crise sanitaire liés au coronavirus ont déjà entrainé des insuffisances ovariennes prématurées comme les chimiothérapies ».

Geoffroy Robin

Je trouve la meilleure assurance santé

Les troubles menstruels exclus des études

Pour l’heure, il n’existe pas encore de recherches menées sur l’impact du vaccin anti-covid sur les cycles menstruels.

Dans un article paru en mars dernier sur le site The Conservation, la chercheuse Gabriella Kountourides déplorait le manque de données fiables du fait que les questions liées aux menstruations ont quasiment été mises de côté lors des essais pharmaceutiques sur les vaccins.

L’ANSM reconnaît qu’il est complexe actuellement d’établir un lien avéré entre ménopause et vaccin anti-covid en raison de l’insuffisance de documentation sur le sujet. En attendant, les femmes susceptibles d’en souffrir sont invitées à rapporter leurs symptômes sur le site dédié.

Les troubles menstruels sont pris en charge par l’assurance maladie. Effectuer une demande de devis mutuelle auprès de plusieurs établissements peut cependant s’avérer utile afin de bénéficier d’une couverture complémentaire optimale.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.