L’application des gestes barrières a eu un effet positif contre d’autres virus à part le Covid-19

Application geste barrière effet positif virus covid19

En plus d’être indispensables pour lutter contre le Covid-19, les gestes barrières aideraient à se protéger d’autres infections. Cela concerne notamment les variantes saisonnières telles que la bronchiolite, la grippe et la gastro-entérite. Pour les professionnels de santé, la distanciation sociale a joué un rôle dans l’amoindrissement de ces maladies pendant la saison hivernale.

Les pathologies fréquemment constatées en hiver ont considérablement chuté durant la crise sanitaire. Une situation inattendue si l’on se réfère aux propos de certains pédiatres et médecins généralistes. Il s’agit notamment de la grippe, de la bronchiolite et de la gastro-entérite, dont les traitements sont remboursés par la mutuelle santé.

Parmi les facteurs expliquant ce phénomène figure la distanciation sociale, minutieusement respectée depuis le début de l’épidémie de Covid-19. À cela s’ajoute le port de masque et le fait d’éviter les rassemblements. Devenus une habitude, ces gestes n’auraient donc pas uniquement servi dans la lutte contre la propagation du coronavirus.

Les statistiques sont surprenantes

Selon Isabelle Claudet, médecin d’urgence pédiatrique au CHU de Toulouse, la situation s’avère absolument inédite en ce qui concerne la bronchiolite. Au cours des hivers précédents, cette maladie respiratoire touchait journalièrement 10 à 30 bébés de moins de 24 mois. L’année dernière, la moyenne est descendue entre 0 et 4 cas par jour. Au niveau des consultations, une baisse de 30 à 50 % a été constatée.

Concernant les virus grippaux, Santé Publique France ne relève aucune circulation active entre le 5 octobre et le 23 décembre dernier. Selon Paul-Henry Rocca, médecin généraliste à Bordeaux, cela découle d’une part du respect des gestes barrières. Ces derniers diminuent radicalement la contagiosité bactérienne.

D’autre part, la campagne de vaccination contre la grippe durant la crise sanitaire a également joué un rôle considérable. À ce propos, Paul-Henry Rocca affirme que les patients redoutaient les conséquences d’une association de la pathologie avec le Covid-19.

Quant à la gastro-entérite, le même praticien avoue prescrire beaucoup moins d’antibiotiques, vu la raréfaction de la maladie. Par ailleurs, il suspecte les malades qui arrivent dans son cabinet pour des problèmes digestifs d’être infectés par le coronavirus.

Ce scénario constitue un enseignement pour le futur

Compte tenu de ces informations, des pédiatres soulignent le rôle des grandes personnes dans la transmission de la bronchiolite. Pour Isabelle Claudet, les frères et sœurs ne sont pas les seuls fautifs. Selon elle, l’infection a quasiment disparu parce que :

  • Les bébés sont moins exposés aux contacts sociaux ;
  • Les plus âgés font preuve de plus d’attention ;
  • Les mères restent davantage à la maison.

De son côté, Élise Launay, pédiatre et infectiologue au CHU de Nantes, n’observe aucune réascension de la maladie respiratoire. Pourtant, les élèves de maternelle continuent d’aller en cours sans porter de masque. Par rapport à cela, les deux professionnelles s’accordent à dire que les écoliers adoptent les bonnes attitudes. Ils respectent notamment les consignes sur le lavage des mains.

Enfin, Paul-Henry Rocca avance que maintenir ces gestes pour les années à venir contribuerait à l’éradication d’une multitude de pathologies infectieuses.

Archives

Comparez les
mutuelles santé
Plus de 3 200 formules comparées en moins de 2mn
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
3 200 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
3 200 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.