Quand et pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Tout simplement parce que le taux de votre crédit est trop élevé par rapport à ceux pratiqués à l’heure actuelle sur le marché. Une renégociation de crédit a pour vocation de vous permettre d’envisager d’importantes économies en baissant le taux d’intérêt nominal et, in fine, le taux annuel effectif global, la TAEG. Découvrez les solutions pour réduire le coût total de votre crédit en renégociant efficacement.

Quel taux pour votre projet ?

Est-ce que j'ai encore intérêt à renégocier mon crédit immobilier ?

Vous avez beaucoup entendu parler de la hausse des taux, que les taux remontaient, mais la réalité c'est qu'ils sont encore attractifs, en moyenne, autour de 1,92 % sur 20 ans en aout 2022.

Alors oui, si vous n'avez pas encore renégocié votre crédit immobilier, et que votre crédit se situe aujourd'hui à un taux supérieur entre 2,5 % et 3 %, vous avez intérêt à renégocier.

Pour cela, il faut réunir trois conditions :

  • Premièrement, être dans la première moitié de votre crédit immobilier ;
  • Deuxièmement, avoir au moins 0,70 voire, 1 point d'écart entre le taux que vous avez sur votre crédit et le taux actuel pratiqué aujourd'hui sur la même durée ;
  • Et troisièmement, avoir un capital restant dû d'au moins 70 000 euros.

Si ces trois conditions sont réunies et que vous n’avez pas encore envisagé une renégociation de crédit immobilier, pensez-y, car vous pouvez espérer faire d’importantes économies.

Deux options s'offriront ainsi à vous :

  • Soit, garder la même mensualité et réduire la durée, donc rembourser plus vite ;
  • Soit, rembourser sur la même durée, mais rembourser un petit peu moins tous les mois et du coup récupérer du pouvoir d'achat mensuel.
Quel taux pour votre projet ?

Pourquoi renégocier un prêt immobilier ?

La première raison est simple : pourquoi continuer à payer trop cher votre prêt immobilier alors que vous avez la possibilité de trouver des conditions plus attractives ? Les taux immobiliers vont évoluer tout au long de votre crédit. S’ils sont plus favorables que lorsque vous avez souscrit votre prêt immobilier, vous avez tout intérêt à renégocier, surtout si vous respectez les conditions évoquées précédemment concernant le moment où vous réalisez cette opération et le capital restant dû.

Ensuite, bien évidemment, renégocier a pour vocation de vous permettre de faire des économies et ainsi d’envisager l’avenir plus sereinement. Certains vont en profiter pour réduire le montant de leurs mensualités et ainsi bénéficier d’un reste à vivre plus élevé chaque mois. D’autres vont envisager une durée de remboursement plus courte. En réduisant la durée du prêt, vous pouvez donner vie plus tôt que prévu à de nouveaux projets ou commencer plus rapidement à mettre de l’argent de côté pour la retraite, par exemple.

Lorsque vous renégociez votre prêt immobilier, vous échangez avec votre banquier au sujet du taux de prêt immobilier qui a un impact majeur sur le coût global du crédit. Certes, ce n’est pas le seul facteur impactant, il reste toutefois fondamental. Prenons un exemple concret pour y voir plus clair et comprendre pourquoi renégocier va impacter votre situation financière. Nous avons fait une simulation avec notre outil pour un prêt de 500 000 euros souscrit en 2018 au taux de 2,50 % sur 25 ans. En renégociant aujourd’hui, vous pouvez envisager une économie de 14 687 €.

Quel taux pour votre projet ?

Comment bien renégocier son prêt immobilier ?

Ce n’est pas parce que vous rencontrez votre banquier que vous serez certain d’obtenir une réponse favorable à votre demande de renégociation de prêt immobilier. Vous devez présenter un dossier attractif qui lui donne envie d’aller dans votre sens.

En clair, plus votre profil sera favorable, plus votre établissement bancaire aura intérêt à vous garder. Car, bien évidemment, en cas de réponse négative de la part de votre banque, vous pouvez parfaitement la menacer de faire racheter votre prêt par un autre établissement de crédit.

Qu’est-ce qu’un profil favorable pour une banque ?

  • Des revenus corrects et surtout réguliers ;
  • Une situation professionnelle stable (de préférence un CDI) ;
  • De l’épargne ;
  • Des produits et services complémentaires souscrits auprès de la banque (assurance-vie, assurance de biens et de personnes, etc.) ;
  • Pas de découvert.

Et pourquoi pas un rachat de crédit immobilier ?

Si votre banque refuse votre demande de renégociation de prêt, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de crédit immobilier ou de faire appel à un courtier. Si votre profil est favorable, vous trouverez aisément une banque qui sera susceptible d’accepter votre dossier. Elle pourra alors vous proposer de meilleures conditions pour votre prêt avec un taux de crédit immobilier bien plus faible.

Attention toutefois, le taux de prêt n’est pas le seul élément à envisager. Vous devez étudier ce rachat de prêt immobilier dans sa globalité. En effet, cela va impliquer différents frais :

  • Frais de dossier pour monter votre contrat de prêt dans la nouvelle banque ;
  • Frais de remboursement anticipé de votre crédit immobilier actuel. Sachez, toutefois, que les indemnités de remboursement anticipé (IRA) ne peuvent excéder 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé au taux moyen du prêt ou 3 % du capital restant dû.

Une simulation vous permettra de déterminer si le rachat de crédit vous reste favorable ou si le gain espéré n’est pas assez important pour couvrir les frais liés à cette opération.

Quel taux pour votre projet ?

La renégociation de prêt a-t-elle un coût ?

Oui, toutefois, il est moindre que celui du rachat de prêt par une autre banque. Votre établissement bancaire va simplement vous facturer des frais de dossier. Sachez qu’il est possible de les négocier dans une certaine mesure afin de réduire le coût de cette opération et continuer à faire des économies.

Notez que des frais de garantie peuvent également être facturés si vous changez d’hypothèque ou si vous effectuez une mainlevée, mais cela reste assez rare dans le cadre d’une renégociation.

Renégociez aussi votre assurance de prêt immobilier

Vous avez décidé de réduire le montant total de votre prêt immobilier en optimisant toutes ses conditions ? Non satisfaits d’avoir trouvé le meilleur taux, nous vous invitons à renégocier votre assurance emprunteur. Cette assurance a un poids majeur sur le coût total du crédit, réduire le taux annuel effectif d’assurance (TAEA) s’impose pour de nouvelles économies.

Sachez, toutefois, qu’il y a peu de chances pour que votre banque accepte de renégocier ce point. En revanche, vous pouvez envisager de changer d’assurance de prêt grâce à la loi Lemoine qui permet dorénavant de changer à tout moment. En optant pour un contrat individuel et non un contrat groupe, vous pouvez espérer une économie de 30 à 50 % selon votre profil.

Questions fréquentes sur la renégociation de prêt

La renégociation de prêt est-elle toujours intéressante ?

Non, vous serez gagnant uniquement si la différence de taux est, a minima, de 0,7 % et que vous renégociez plutôt durant la première moitié du prêt.

Quelle différence entre renégociation et rachat de prêt ?

La renégociation s’effectue au sein de votre établissement bancaire tandis que le rachat est effectué par une autre banque.

Quels sont les avantages de la renégociation ?

Vous faites des économies en réduisant le taux de prêt immobilier et donc le coût total du crédit tout en évitant des démarches liées à un changement de banque.

Quand renégocier son prêt immobilier ?

Idéalement, privilégiez la première partie de votre crédit, période durant laquelle vous remboursez essentiellement des intérêts et non du capital.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.