Ces Français qui vivent sans mutuelle ou complémentaire

fille avec un médecin

Selon un récent rapport, un bénéficiaire de minima sociaux - RSA, ASS, AAH, minimum vieillesse, prime d'activité - sur six n’avait pas de complémentaire santé, en dépit de deux dispositifs spécifiques. Plus inquiétant, cela entraine le renoncement aux soins pour certaines personnes concernées.

Quand 96% de la population Française est couverte par une complémentaire santé, le chiffre tombe à 83% pour les bénéficiaires de minima sociaux, selon une enquête basée sur des chiffres de fin 2018 et publiée mardi 21 juin par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

A la question « au cours des douze derniers mois, vous est-il déjà arrivé de renoncer, pour vous-même, à une consultation de médecin pour des raisons financières ? », ces bénéficiaires sont 3 fois plus nombreux que l’ensemble de la population à avoir répondu par l'affirmative (16% contre 5%). Même constat pour les consultations chez un médecin spécialiste, ces derniers sont près de 30% à affirmer avoir renoncé à des soins dentaires, contre 17% pour l'ensemble de la population.

Je trouve la meilleure assurance santé

Une méconnaissance des dispositifs en place en cause

Pourtant, deux dispositifs spécifiques existent : la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ainsi que l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS). Malheureusement, ces derniers étaient largement méconnus des potentiels bénéficiaires.

Résultat, à défaut d’être informés sur ces aides et face au coût que représente la complémentaire santé, les 6,6 millions de personnes bénéficiaires des minima sociaux sont globalement moins bien protégées que l’ensemble de la population.

Aujourd’hui, ces dispositifs ont fusionné pour devenir la complémentaire santé solidaire (CSS). Elle est disponible sous conditions de ressources, pour les foyers aux revenus les plus modestes et coûte au maximum 1 euro par jour et par personne. Mieux encore, depuis le 1er janvier 2022, les allocataires du revenu de solidarité active (RSA) et les membres de leur foyer bénéficient de l’attribution automatique à la CSS et ce gratuitement.

Depuis le 1er avril, les bénéficiaires de l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées) n’ayant pas exercé d’activité professionnelle dans les 3 mois qui précèdent la demande, sont également éligibles à la CSS.

Pour faciliter les démarches, la demande de CSS a été récemment simplifiée. Il suffit de se rendre sur son espace en ligne ameli dans la rubrique « mes démarches » et remplir le formulaire correspondant.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.