Les frais hospitaliers constituent le premier poste de remboursement des complémentaires santé

Frais hospitaliers premier poste remboursement complémentaire santé

La Mutualité française a récemment publié son rapport annuel concernant les dépenses de ses assurés en matière de santé. Selon son Observatoire 2019, l’hôpital accapare une grande partie des remboursements des mutuelles. En effet, les frais hospitaliers ne sont pas intégralement assumés par la Sécurité sociale, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

De nombreux Français finissent par renoncer aux soins en raison du coût des consultations, des traitements, etc. Pour limiter ce phénomène, l’exécutif a développé des mesures comme le reste à charge zéro. Toutefois, cette réforme avantageuse pour les patients ne sera appliquée qu’en 2021. Entre temps, ils devront faire preuve de patience et se contenter des dispositifs déjà en place.

Selon les données communiquées par la Mutualité française, l’hôpital s’impose comme le premier poste de dépense en matière de santé en 2019. Même les ménages les plus modestes doivent s’acquitter de cette charge. Heureusement, la Sécurité sociale et les mutuelles en remboursent une partie.

Je trouve la meilleure assurance santé

Un reste à charge variant selon la région

La localisation est l’un des premiers points d’inégalité en matière de remboursement. Concrètement, un habitant des Landes dispose d’un RAC (reste à charge) allant de 115 à 215 euros après une hospitalisation. Par contre, la facture peut atteindre 428 euros si le patient réside dans le Var. Cet écart de prix s’explique notamment par la différence des tarifs en vigueur au niveau des hôpitaux.

Les complémentaires santé s’appliquent néanmoins à remplir leurs fonctions en dépit de ces écarts de prix entre les régions. Ainsi, elles prennent en charge jusqu’à 90 % d’un RAC de 396 euros. Autrement dit, le patient ne s’acquitte plus que de 40 euros de frais d’hospitalisation.

D’après les chiffres communiqués par la Drees en septembre dernier, les dépenses d’un Français en matière de santé se sont élevées à 3 037 euros en 2018. Néanmoins, les patients n’ont réellement déboursé que 214 euros. Il s’agit du plus faible RAC recensé dans l’OCDE.

Un poste de dépense important

Pour une mutuelle santé, l’hôpital représente actuellement 24 % des frais de santé des Français à rembourser. Ce chiffre provient de l’Observatoire 2019 publié récemment par la Mutualité française concernant les postes de dépenses des complémentaires santé dans l’Hexagone. Les spécialistes ont été légèrement surpris par ce constat.

Selon le président de la Mutualité française, Thierry Baudet :

Contrairement à certaines idées reçues, l’Observatoire montre que les dépenses hospitalières sont loin d’être supportées à 100 % par la Sécurité sociale.

Thierry Baudet

Après l’hôpital, les honoraires et les prescriptions représentent 19 % des remboursements, contre 16 % pour les dépenses dentaires.

Selon le rapport de la Mutualité française, 18 % des Français sont hospitalisés au moins une fois par an, soit une personne sur six. Le RAC est en moyenne de 396 euros après le remboursement de la Sécurité sociale. Toutefois, ce montant peut augmenter en fonction du profil du patient, outre son lieu de résidence. Par exemple, le RAC d’un patient de plus de 80 ans peut atteindre 880 euros.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.