Menu Assurance de prêt

L’Inde attire les grands investisseurs et géants du numérique américains

Investisseurs et géants du numériques attirés par l'inde

Le marché indien du crédit et des services financiers attire bon nombre de multinationales et de grands investisseurs américains. Google va conclure des partenariats avec quatre banques locales pour proposer aux particuliers des prêts via mobile. De son côté, le milliardaire Warren Buffett va investir entre 300 à 350 millions de dollars dans Paytm, le portefeuille électronique numéro un du pays.

Google part à la conquête du marché indien du crédit mobile

Après le lancement d’une application de paiement dont le nom, Tez, est la traduction hindi de « rapide », Google prévoit de s’associer avec HDFC Bank, ICICI Bank, Kotak Mahindra Bank et Federal Bank. L’objectif : étendre son offre aux prêts instantanés aux ménages.

L’application prendra l’appellation « Google Pay », comme le label sous lequel seront regroupés les services financiers proposés par la firme de Mountain View à travers le monde, incluant l’Inde. Dans la pratique, Google Pay permettra à sa clientèle de souscrire un crédit sur mesure dans un délai très court, puisqu’immédiatement après acceptation des conditions de la banque, les fonds seront déposés sur leur compte.

Le marché financier indien attire tous les mastodontes l’Internet

Le choix de l’Inde n’est pas anodin. Bien que très concurrentiel, ce marché est immense et plus accessible que de la Chine, et présente ainsi un potentiel énorme pour les grands acteurs du numérique. Credit Suisse estime ainsi que le montant des paiements électroniques va y être multiplié par cinq d’ici 2023, pour atteindre le cap des 1 000 milliards de dollars.

Preuve de l’intérêt des consommateurs pour ce type de solution, 55 millions de personnes auraient déjà téléchargé l’appli du groupe californien pour régler des biens et services de toutes sortes depuis leur smartphone. Selon les prévisions de la société, ces utilisateurs devraient générer 30 milliards de dollars de transactions annuelles.

Berkshire investit près de 300 millions de dollars dans Paytm

Outre les poids lourds de l’Internet, l’Inde séduit des investisseurs mondialement connus. C’est le cas du milliardaire américain Warren Buffett, qui, par le biais de sa Berkshire Hathaway, vient de prendre une participation dans le leader des portefeuilles numériques locaux, Paytm. Le montant exact de l’opération n’a pas été révélé, mais les médias indiens parlent de 300 à 350 millions de dollars.

La valorisation de la start-up indienne, qui aurait enregistré un pic de 1,3 milliard de transactions au deuxième trimestre 2018 grimperait alors à 10 à 12 milliards de dollars. Berkshire rejoint le géant nippon SoftBank ou le Chinois Ant Financial (filiale financière de Alibaba Group) sur la liste de ses actionnaires prestigieux.

L’Américain a déjà eu une première expérience de l’Inde, mais sa collaboration entre Berkshire India et Bajaj Allianz sur des produits assurantiels, dont l’assurance de prêt, s’est soldée par un échec en 2013 à cause des contraintes réglementaires. Son engagement auprès de la jeune fintech représente donc un signal fort de confiance.

Archives

Assurance de prêt
Etude gratuite et sans engagement

Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif

Comparez les devis d'assurance de prêt gratuitement
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top