La pression fiscale française est l’une des plus élevées d’Europe

Fiscalité en France

Fixée au 29 juillet 2015, la « libération fiscale » en France a reculé d’un jour par rapport à l’année dernière. Pourtant, les Français ne sont pas les plus mal lotis en Europe, puisque les Belges par exemple, ne seront déchargés que le 6 août.

Record de la fiscalité la plus lourde pour les Français

La libération fiscale est le jour où les citoyens cessent de travailler pour financer les caisses de l’État et commencent à travailler pour eux. Cet indicateur mesure le poids de la fiscalité pour la population active, incluant autant les impôts que les cotisations patronales et salariales.

Dans l’Hexagone, la part de ces charges représente 57,5 % du salaire moyen, contre 45,1 % pour l’ensemble de l’Union européenne. Avec de tels chiffres, les Français, avec leurs voisins belges, ont perdu 3 jours de pouvoir d’achat depuis 2010, un record en UE.

En comparaison, les autres pays s’en sortent mieux, avec 31 jours de liberté fiscale en moins en Grèce, 15 jours en Autriche, et respectivement 21 et 13 jours en Espagne et au Portugal. Des réductions de charges et d’impôts ont même permis à une dizaine d’États, notamment l’Allemagne et le Royaume-Uni, de regagner l’équivalent de 9 à 15 jours de pouvoir d’achat.

Le regroupement de crédit, une solution pour regagner du pouvoir d’achat

Paradoxalement, malgré cette hausse de la fiscalité, les finances publiques de la France ne se sont pas améliorées autant que souhaité par le gouvernement, le déficit public atteignant encore 4 % du PIB en 2014.

L’IR, payé uniquement par 50 % des foyers, n’a rapporté que 69 milliards en 2014, tandis que la TVA, une des plus faibles d’Europe, n’a contribué qu’à hauteur de 7 % du PIB. Pour les ménages, la plus grosse charge concerne les cotisations sociales, prélevées pour financer les régimes de retraite, l’assurance-chômage.

rachat de credit simulationPour les Français qui accumulent les crédits (immobilier, à la consommation, découvert bancaire…) et qui rencontrent des difficultés pour les payer tout en couvrant leurs dépenses courantes, il existe heureusement des solutions pour rééquilibrer leur budget, dont le regroupement de crédit.


Aussi appelé, rachat de crédit, nous encourageons grandement les Français à effectuer une simulation pour connaitre les gains susceptibles d'une telle opération.

En remplaçant toutes leurs dettes en cours par un nouveau contrat à la durée de remboursement allongée, ils font baisser le montant de leur mensualité de prêt, ce qui leur permet de dégager plus de pouvoir d’achat. Dans le contexte actuel de taux d’intérêt faibles, un nombre croissant de ménages recourt à ce montage financier.
Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.