Le coût de l’assurance en hausse limite les gains permis par la réduction des taux d’intérêt

Hausse du coût de l'assurance limite gain

Les taux d’intérêt des prêts à l’habitat sont descendus en dessous de seuils historiques et continuent de baisser. Ce mouvement permet aux emprunteurs de réaliser des économies importantes. Toutefois, le coût en hausse de l’assurance de crédit limite les gains potentiels pour les futurs propriétaires.

Des intérêts de plus en plus faibles, contre un coût d’assurance en hausse

Entre fin 2015 et septembre 2019, la moyenne des taux des crédits au logement est passée de 2,25 % à 1,17 %. C’est ce qui ressort des chiffres de l’observatoire Crédit Logement/CSA.

Important Cela signifie que le financement coûte actuellement deux fois moins cher qu’il y a quatre ans.

Cette chute ne concerne cependant que le coût hors assurance. En effet, si l’on considère le TAEG, qui inclut le taux de l’assurance de prêt immobilier, la réduction est très loin de 50 %.

Car depuis le 1er janvier 2019, la garantie décès, qui constitue le socle d’une telle couverture, n’est plus exonérée de taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA). Désormais, elle est taxée à 9 % comme les garanties incapacité, invalidité et perte d’emploi.

Important Il en résulte une majoration de l’ordre de 4,5 % du montant de la cotisation.

Toutefois, cette moyenne cache des disparités importantes selon les profils. En prenant comme exemple un crédit de 200 000 euros sur 20 ans associé à une prime d’assurance de 3 500 euros pour toute la durée de remboursement, la majoration totale s’élève à 160 euros. Mais s’agissant d’un emprunteur exerçant une profession dangereuse, il faut compter 290 euros supplémentaires à additionner aux 6 425 euros de cotisation de base.

Important Le surcoût est encore plus important pour les personnes souffrant d’une maladie grave ou chronique, puisqu’à une prime déjà élevée (24 800 euros) doivent s’ajouter 1 115 euros.

Économiser sur l’assurance emprunteur grâce à la délégation

Pour faire baisser le coût de l’assurance de prêt, il est conseillé de chercher une assurance individuelle auprès d’un établissement autre que la banque.

Ce principe, appelé la délégation d’assurance, a été introduit par la loi Lagarde depuis 2010.

Par rapport au contrat de groupe proposé par les prêteurs, une couverture fournie par un assureur indépendant comprend des garanties adaptées au profil et aux besoins de l’emprunteur, tout en respectant les minimums réclamés par la banque. De plus, le montant de la prime n’est pas uniformisé, mais ajusté suivant le niveau de protection accordé.

Important Cette solution est source d’économies substantielles pour la plupart des souscripteurs d’un crédit immobilier, tout particulièrement les personnes jeunes et en bonne santé.

L’UFC-Que Choisir estime qu’

Une assurance individuelle coûte 4 000 euros de moins que la couverture mutualisée de la banque pour les assurés de 35 ans en bonne santé ayant contracté le même prêt de 200 000 euros remboursables en 20 ans.

Archives

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.